Yale WiFi camera Pan'n'Tilt : pour garder un oeil à la maison

pg
© pg

De nos jours, les options ne manquent pas en matière de caméras de sécurité intérieures. Pour Yale - fabricant de serrures fondé en 1840 et faisant aujourd'hui partie du conglomérat Assa Abloy - le passage aux caméras IP semble parfaitement logique. L'entreprise a récemment annoncé plusieurs nouvelles caméras de sécurité domestique, dont ce modèle inhabituel de type 'Pan and Tilt'. Son design astucieux lui permet d'être aussi bien posée sur une étagère que d'être montée au plafond. Cette caméra panoramique et inclinable est dotée d'un objectif rotatif qui permet de suivre chaque incident qu'elle détecte dans son champ de vision. Elle peut aussi se concentrer sur un point particulier, comme un coffre-fort, et envoyer une alerte spécifique. Avantage sur la concurrence : les vidéos en HD de l'activité ne sont pas stockées dans le cloud, mais localement sur une carte microSD (non fournie). Grâce à une connexion WiFi, elles peuvent être visionnées à distance dans l'application Yale View. L'appareil est également doté d'un zoom numérique 16x et d'un mode de vision nocturne efficace jusqu'à 10 mètres de distance. Ce chien de garde numérique est également équipé d'une alarme très puissante, ainsi que d'un haut-parleur et d'un microphone intégrés. En appuyant sur le bouton "parler" de l'application, on peut entrer en contact avec les indésirables et les menacer d'appeler la police. À moins que l'on se contente d'appeler les enfants pour passer à table. D'autres options vous permettent de prendre un instantané, d'enregistrer des séquences manuellement ou de déplacer la caméra à distance avec vos doigts - vous verrez : c'est très amusant. Petit plus : elle est pourvue d'un système pour préserver votre intimité. En un clic, on peut cacher l'objectif et couper le micro. Au final, la caméra de Yale tient ses promesses : elle offre toute la sécurité domestique pour une fraction du tarif d'un service de surveillance professionnel.

Prix : 70 euros.

Arlo Essential Indoor Camera : pratique et sécurisante

pg
© pg

En 2021, Arlo revient aux sources avec cette Essential Indoor. Une caméra Wi-Fi sur socle, filaire, autonome et capable de protéger votre domicile. L'utilisateur peut, à tout moment, d'un coup d'oeil sur l'appli de son smartphone, visualiser ce qui se passe dans le champ de la caméra et même discuter à distance grâce au haut-parleur et au micro intégrés. Assez pratique pour surveiller la chambre du bébé ou votre animal de compagnie. Comme la caméra de Yale, elle est pourvue d'un mode de confidentialité. Mais son véritable atout reste la sécurité : grâce à son AI embarquée, elle fait la différence entre le petit dernier de la famille, le chat et un cambrioleur. Et en cas d'intrusion, vous recevez immédiatement des alertes sur votre smartphone. Il est aussi possible de la configurer pour qu'elle se mette en service automatiquement quand on quitte la maison, grâce à la géolocalisation du smartphone. Filmant en mode Full HD, l'Essential est dotée d'une caméra nette à 130 degrés qui fonctionne même la nuit. Les vidéos sont stockées dans le cloud durant trente jours. Vous devez cependant souscrire un abonnement pour tirer le meilleur parti de cette caméra. Coût: 2,8€ par mois. Petit, voire gros plus de la caméra Essential, elle intègre la sirène. Si elle n'équivaut pas à une alarme, elle peut grandement repousser l'intrus en même temps qu'elle immortalise son visage. Son seul défaut : le câble USB de charge est assez court et il faudra ruser pour l'installation en hauteur ou sur un meuble.

Prix : 129 euros.

Konyks Camini Go : rechargeable et facile à déplacer

pg
© pg

Si la surveillance de son intérieur peut s'avérer décisive, il n'est pas interdit d'anticiper les problèmes en inspectant numériquement les abords d'un appartement ou d'une maison. Plus compliquée qu'il n'y paraît, cette opération requiert un signal WiFi solide et surtout un raccordement électrique. Des écueils évités par la Camini Go de Konyks qui intègre une batterie de 10 000 mAh, rechargeable sur un port USB et assurant une autonomie de 3 mois. Étanche à la norme IP65, elle ne craint pas la pluie et pourra donc être installée au fond du jardin comme au bord de la piscine. Autre avantage, son système de fixation sur aimant permet de l'orienter dans tous les sens, voire de la déplacer à loisir. Les images capturées sont correctes, mais la détection de mouvements laisse parfois à désirer. Avantage : la Camini Go peut être programmée pour allumer automatiquement une lampe, la radio ou une alarme sonore grâce aux autres produits connectés du constructeur (prises électriques, interrupteurs). Une bonne alternative, aussi, si vous préférez que l'enregistrement s'effectue localement, sur carte microSD.

Prix : 120 euros.

Arlo Pro 4 : une caméra extérieure qui vise juste

pg
© pg

Avec la régularité d'un métronome, Arlo ajoute de nouveaux objets connectés à ses systèmes de surveillance. La Pro 4 est une caméra d'extérieur dotée d'un projecteur LED pouvant travailler en mode autonome. Elle ne nécessite pas de cable, se connecte directement à votre réseau WiFi et une recharge magnétique lui procure environ six mois d'autonomie. La base, jusqu'ici indispensable dans la gamme pour assurer la connexion à Internet, devient donc optionnelle, comme dans la famille Essential. Résistante aux intempéries (IP65) et aux températures de -20 à 45 °C, la caméra surveillera votre jardin, votre garage ou votre porte d'entrée. Si sa sirène intégrée n'est pas surpuissante, son projecteur impressionne et fera fuir les intrus. L'éclairage permet aussi d'avoir une image de bien meilleure qualité qu'en mode nuit, mode qu'Arlo maîtrise pourtant parfaitement. La preuve : grâce à des voyants infrarouges, cette nouvelle caméra filme en couleur même la nuit. Pour l'installation, tout se passe depuis l'appli de la marque. C'est hyper rapide. C'est aussi là que vous pourrez gérer l'option Arlo Smart si vous passez au service abonnement de la marque. Il permet notamment la qualification des alertes via l'IA (détection des personnes, des véhicules). Petit plus : la caméra est compatible avec Alexa et Google Assistant. Du côté optique, le capteur offre un maximum de 2K en résolution d'image et permet de zoomer jusqu'à 12x sans distorsion. C'est plus que bien et, dans la pratique, cela permet de "noter" un détail ou deux en cas de visite sans trop de perte de qualité. Mais rappelons qu'il n'y a que dans les séries télé que l'on peut zoomer et améliorer la qualité d'une image à grande distance... Dans la vraie vie, on ne peut pas créer ce qui n'existe pas. Arlo réalise néanmoins un quasi-sans-faute sur le plan technique, avec une caméra performante dehors comme dedans.

Prix : 250 euros.

Module d'interrupteur mural Philips Hue : pour un éclairage plus intelligent

pg
© pg

Référence dans la domotique connectée, l'éclairage Hue de Philips est composé de LED multicolores créant des ambiances sur mesure, à partir d'un socle WiFi contrôlé via une application pour appareils mobiles. La trousse de départ comprend le bridge, deux ampoules et un variateur (149 euros). On trouve également des bandes souples s'installant sous les armoires ou sous les meubles, pour plus de subtilité. Compatibles avec les assistants vocaux comme Alexa, programmables et contrôlables à distance, ces ampoules permettent de simuler une présence à domicile quand vous vous ressourcez sur une plage. Ces ampoules sont très faciles à utiliser puisqu'il suffit de les visser comme une ampoule classique, et de les commander via l'application gratuite. Un peu plus complexe à mettre en oeuvre, le nouveau module d'interrupteur mural Philips Hue s'installe facilement si l'on a des notions d'électricité, car c'est un modèle qui vient se connecter derrière vos interrupteurs d'éclairage existants. Sa valeur ajoutée : il permet d'utiliser l'interrupteur existant pour configurer jusqu'à trois scénarios de lumière différents. L'installation est simple. Cependant, il ne faut pas que votre boîtier d'encastrement soit rempli de câbles, comme c'est malheureusement trop souvent le cas. Une fois relié au Hue Bridge de votre maison, il suffit d'ajouter l'interrupteur à votre appli Philips Hue pour le rendre opérable.

Prix : 39,99 euros la pièce.

Rafal Naczyk

Yale WiFi camera Pan'n'Tilt : pour garder un oeil à la maisonDe nos jours, les options ne manquent pas en matière de caméras de sécurité intérieures. Pour Yale - fabricant de serrures fondé en 1840 et faisant aujourd'hui partie du conglomérat Assa Abloy - le passage aux caméras IP semble parfaitement logique. L'entreprise a récemment annoncé plusieurs nouvelles caméras de sécurité domestique, dont ce modèle inhabituel de type 'Pan and Tilt'. Son design astucieux lui permet d'être aussi bien posée sur une étagère que d'être montée au plafond. Cette caméra panoramique et inclinable est dotée d'un objectif rotatif qui permet de suivre chaque incident qu'elle détecte dans son champ de vision. Elle peut aussi se concentrer sur un point particulier, comme un coffre-fort, et envoyer une alerte spécifique. Avantage sur la concurrence : les vidéos en HD de l'activité ne sont pas stockées dans le cloud, mais localement sur une carte microSD (non fournie). Grâce à une connexion WiFi, elles peuvent être visionnées à distance dans l'application Yale View. L'appareil est également doté d'un zoom numérique 16x et d'un mode de vision nocturne efficace jusqu'à 10 mètres de distance. Ce chien de garde numérique est également équipé d'une alarme très puissante, ainsi que d'un haut-parleur et d'un microphone intégrés. En appuyant sur le bouton "parler" de l'application, on peut entrer en contact avec les indésirables et les menacer d'appeler la police. À moins que l'on se contente d'appeler les enfants pour passer à table. D'autres options vous permettent de prendre un instantané, d'enregistrer des séquences manuellement ou de déplacer la caméra à distance avec vos doigts - vous verrez : c'est très amusant. Petit plus : elle est pourvue d'un système pour préserver votre intimité. En un clic, on peut cacher l'objectif et couper le micro. Au final, la caméra de Yale tient ses promesses : elle offre toute la sécurité domestique pour une fraction du tarif d'un service de surveillance professionnel. Prix : 70 euros.Arlo Essential Indoor Camera : pratique et sécurisanteEn 2021, Arlo revient aux sources avec cette Essential Indoor. Une caméra Wi-Fi sur socle, filaire, autonome et capable de protéger votre domicile. L'utilisateur peut, à tout moment, d'un coup d'oeil sur l'appli de son smartphone, visualiser ce qui se passe dans le champ de la caméra et même discuter à distance grâce au haut-parleur et au micro intégrés. Assez pratique pour surveiller la chambre du bébé ou votre animal de compagnie. Comme la caméra de Yale, elle est pourvue d'un mode de confidentialité. Mais son véritable atout reste la sécurité : grâce à son AI embarquée, elle fait la différence entre le petit dernier de la famille, le chat et un cambrioleur. Et en cas d'intrusion, vous recevez immédiatement des alertes sur votre smartphone. Il est aussi possible de la configurer pour qu'elle se mette en service automatiquement quand on quitte la maison, grâce à la géolocalisation du smartphone. Filmant en mode Full HD, l'Essential est dotée d'une caméra nette à 130 degrés qui fonctionne même la nuit. Les vidéos sont stockées dans le cloud durant trente jours. Vous devez cependant souscrire un abonnement pour tirer le meilleur parti de cette caméra. Coût: 2,8€ par mois. Petit, voire gros plus de la caméra Essential, elle intègre la sirène. Si elle n'équivaut pas à une alarme, elle peut grandement repousser l'intrus en même temps qu'elle immortalise son visage. Son seul défaut : le câble USB de charge est assez court et il faudra ruser pour l'installation en hauteur ou sur un meuble. Prix : 129 euros.Konyks Camini Go : rechargeable et facile à déplacerSi la surveillance de son intérieur peut s'avérer décisive, il n'est pas interdit d'anticiper les problèmes en inspectant numériquement les abords d'un appartement ou d'une maison. Plus compliquée qu'il n'y paraît, cette opération requiert un signal WiFi solide et surtout un raccordement électrique. Des écueils évités par la Camini Go de Konyks qui intègre une batterie de 10 000 mAh, rechargeable sur un port USB et assurant une autonomie de 3 mois. Étanche à la norme IP65, elle ne craint pas la pluie et pourra donc être installée au fond du jardin comme au bord de la piscine. Autre avantage, son système de fixation sur aimant permet de l'orienter dans tous les sens, voire de la déplacer à loisir. Les images capturées sont correctes, mais la détection de mouvements laisse parfois à désirer. Avantage : la Camini Go peut être programmée pour allumer automatiquement une lampe, la radio ou une alarme sonore grâce aux autres produits connectés du constructeur (prises électriques, interrupteurs). Une bonne alternative, aussi, si vous préférez que l'enregistrement s'effectue localement, sur carte microSD.Prix : 120 euros.Arlo Pro 4 : une caméra extérieure qui vise justeAvec la régularité d'un métronome, Arlo ajoute de nouveaux objets connectés à ses systèmes de surveillance. La Pro 4 est une caméra d'extérieur dotée d'un projecteur LED pouvant travailler en mode autonome. Elle ne nécessite pas de cable, se connecte directement à votre réseau WiFi et une recharge magnétique lui procure environ six mois d'autonomie. La base, jusqu'ici indispensable dans la gamme pour assurer la connexion à Internet, devient donc optionnelle, comme dans la famille Essential. Résistante aux intempéries (IP65) et aux températures de -20 à 45 °C, la caméra surveillera votre jardin, votre garage ou votre porte d'entrée. Si sa sirène intégrée n'est pas surpuissante, son projecteur impressionne et fera fuir les intrus. L'éclairage permet aussi d'avoir une image de bien meilleure qualité qu'en mode nuit, mode qu'Arlo maîtrise pourtant parfaitement. La preuve : grâce à des voyants infrarouges, cette nouvelle caméra filme en couleur même la nuit. Pour l'installation, tout se passe depuis l'appli de la marque. C'est hyper rapide. C'est aussi là que vous pourrez gérer l'option Arlo Smart si vous passez au service abonnement de la marque. Il permet notamment la qualification des alertes via l'IA (détection des personnes, des véhicules). Petit plus : la caméra est compatible avec Alexa et Google Assistant. Du côté optique, le capteur offre un maximum de 2K en résolution d'image et permet de zoomer jusqu'à 12x sans distorsion. C'est plus que bien et, dans la pratique, cela permet de "noter" un détail ou deux en cas de visite sans trop de perte de qualité. Mais rappelons qu'il n'y a que dans les séries télé que l'on peut zoomer et améliorer la qualité d'une image à grande distance... Dans la vraie vie, on ne peut pas créer ce qui n'existe pas. Arlo réalise néanmoins un quasi-sans-faute sur le plan technique, avec une caméra performante dehors comme dedans.Prix : 250 euros.Module d'interrupteur mural Philips Hue : pour un éclairage plus intelligentRéférence dans la domotique connectée, l'éclairage Hue de Philips est composé de LED multicolores créant des ambiances sur mesure, à partir d'un socle WiFi contrôlé via une application pour appareils mobiles. La trousse de départ comprend le bridge, deux ampoules et un variateur (149 euros). On trouve également des bandes souples s'installant sous les armoires ou sous les meubles, pour plus de subtilité. Compatibles avec les assistants vocaux comme Alexa, programmables et contrôlables à distance, ces ampoules permettent de simuler une présence à domicile quand vous vous ressourcez sur une plage. Ces ampoules sont très faciles à utiliser puisqu'il suffit de les visser comme une ampoule classique, et de les commander via l'application gratuite. Un peu plus complexe à mettre en oeuvre, le nouveau module d'interrupteur mural Philips Hue s'installe facilement si l'on a des notions d'électricité, car c'est un modèle qui vient se connecter derrière vos interrupteurs d'éclairage existants. Sa valeur ajoutée : il permet d'utiliser l'interrupteur existant pour configurer jusqu'à trois scénarios de lumière différents. L'installation est simple. Cependant, il ne faut pas que votre boîtier d'encastrement soit rempli de câbles, comme c'est malheureusement trop souvent le cas. Une fois relié au Hue Bridge de votre maison, il suffit d'ajouter l'interrupteur à votre appli Philips Hue pour le rendre opérable. Prix : 39,99 euros la pièce.Rafal Naczyk