Garmin Edge 1040 Solar : un ordinateur de bord à recharge solaire

Si la plupart des vélos électriques se connectent à une appli truffée d'indicateurs, ce n'est pas le cas avec les vélos musculaires. Un bon compteur avec un GPS devient donc un investissement central. Après avoir lancé les premières montres sportives à recharge solaire, Garmin transpose cette technologie sur son GPS cycliste haut de gamme. Grâce à son verre solaire "Power Glass" positionné en haut et en bas de l'écran, l'Edge 1040 Solar peut fonctionner jusqu'à 100 heures sans recharge, voire 180 si vous utilisez le mode d'économie d'énergie... là où un compteur classique culmine à 15-20 heures d'autonomie. Plus vous roulez, plus votre GPS gagne en autonomie. Mais l'endurance n'est pas le seul atout de ce monstre de technologies. Avec une interface complètement remaniée, qui intègre désormais l'historique de vos activités, des notifications de votre téléphone et des prévisions météorologiques, l'Edge 1040 Solar se démarque par une navigation et une connectivité satellite hors normes. Là où ses prédécesseurs se connectaient aux systèmes de positionnement par satellite GPS/GLONASS/Galileo/BeiDou par le biais d'un seul ensemble de fréquences, l'Edge 1040 Solar utilise un positionnement satellite multi-bandes. Résultat : il est plus précis, mais surtout moins susceptible de perdre la connexion dans des endroits moins exposés comme les montagnes, les chemins de traverse ou les forêts. Garmin a aussi intégré de nouvelles fonctionnalités de coaching, des parcours taillés pour le gravel, la route et le VTT. On apprécie aussi sa fonction "Stamina" qui permet de scruter en temps réel vos performances. Pour les initiés : l'application "Climb Pro" est toujours là, tout comme la prise en charge des segments Strava, le suivi de la nutrition et l'analyse de la charge d'entraînement. L'essayer, c'est l'adopter.

Prix : 749 euros.

Livall Evo 21 : un casque avec des clignotants

Livall Evo 21, pg
Livall Evo 21 © pg

Ce casque est un véritable tout-en-un en matière de sécurité. Connecté, il possède des lampes LED à l'avant et à l'arrière pour afficher un signal lumineux à 360°. Doté de capteurs qui détectent lorsque vous ralentissez ou que vous vous arrêtez, il allume automatiquement un témoin lumineux de freinage à l'arrière de votre casque. Les automobilistes peuvent ainsi garder une distance de sécurité. Autre atout : l'Evo 21 indique par feux clignotants la direction vers laquelle on tourne à l'aide d'une télécommande Bluetooth fixée au guidon. Un réflexe qu'on adopte très rapidement et qui peut vous sauver la vie. Le tout est logé dans un boîtier léger (350 g), robuste et étanche, aussi solide que confortable. Enfin, en cas de chute, une alerte est envoyée aux numéros d'urgence renseignés dans le téléphone, avec la localisation GPS. De quoi rouler en toute sécurité, l'esprit tranquille.

Prix : 119 euros.

Corebelt de Compex : pour le renforcement musculaire

Corebelt de Compex, pg
Corebelt de Compex © pg

Pour un cycliste, renforcer ses ceintures abdominale et lombaire est primordial. En effet, s'il est trop peu gainé, un cycliste aura tendance à se déhancher de droite à gauche au moment de forcer sur les pédales. Avec, comme résultat, une perte de vitesse et d'énergie au niveau du pédalage. Si vous pensez toujours à vous mettre en forme mais que vous n'avez pas encore pris le temps de le faire, soyez prévenu : avec la méthode traditionnelle, il est trop tard. Mais ne vous inquiétez pas, les ceintures de stimulation musculaire peuvent prendre le relais. Nouvelle arrivée dans la gamme du spécialiste suisse Compex, la Corebelt est une ceinture de stimulation musculaire contrôlée par une application mobile dont la mission est de renforcer, détendre et soulager les douleurs de la zone centrale. En seulement 20 minutes, trois fois par semaine, vous verrez votre tour de taille commencer à ressembler à quelque chose de décent. La ceinture dispose de neuf programmes d'intensité. Disponible en tailles S/M et L/XL, elle vous permet de régler vous-même l'intensité du courant électrique et a l'avantage de pouvoir aussi muscler les muscles dorsaux. Et si vous avez tendance à vous laisser aller, un coach virtuel vous rappelle à l'ordre via des notifications utiles sur votre smartphone. Un must !

Prix : à partir de 189,99 euros.

Garmin Varia RCT715 : le radar qui surveille vos arrières

Garmin Varia RCT715, pg
Garmin Varia RCT715 © pg

Le Garmin Varia RCT715 est un système triple-en-un qui sert à la fois de feu arrière, d'avertisseur et de caméra. Installé à l'arrière du vélo, il permet de vous signaler aux autres usagers de la route jusqu'à 1,6 kilomètre de distance en plein jour grâce à un feu lumineux ultrapuissant. Cet appareil se transforme aussi en avertisseur, via des alertes sonores et visuelles. Dès qu'un véhicule s'approche à moins de 140 mètres, l'intensité du feu rouge augmente et un signal sonore vous avertit du danger. L'appareil gagne aussi en fonctionnalités lorsqu'il est couplé à votre smartphone ou à un ordinateur de bord Garmin. À tout moment, la caméra permet de scruter vos arrières. Elle enregistre aussi une vidéo de votre sortie. Grâce à cette dash cam, le système capture l'ensemble de votre déplacement (en 1080p à 30 IPS) et stocke dans un fichier sécurisé plusieurs séquences d'images : celle d'avant, pendant et d'après un incident. Utile en cas de litige. Avec une autonomie de 4 à 6 heures lorsqu'elle est poussée à fond, elle est idéale pour les longues sorties sur route et les trajets urbains.

Prix : 399 euros.

Beeline Velo 2 : pour une navigation sans chichis

Beeline Velo 2, pg
Beeline Velo 2 © pg

Si vous êtes un cycliste sérieux mais n'avez pas forcément besoin d'un compteur de vélo spécialisé, vous devriez sérieusement envisager d'installer le Beeline Velo 2 à l'avant de votre vélo. Il s'agit d'un petit écran rond, compact et intelligent, qui vous fournit des indications sur votre vitesse, la distance parcourue, l'heure d'arrivée prévue à votre destination, ainsi que d'autres statistiques de course en temps réel. Mais son véritable atout, c'est sa simplicité de navigation "étape par étape". Tapez votre destination dans l'appli et le Velo 2 vous propose trois options : un itinéraire rapide, un itinéraire tranquille ou un mélange des deux. Vous pouvez aussi choisir votre propre itinéraire en utilisant le "mode boussole" du compteur et même télécharger des itinéraires à partir de Strava. La suite n'est qu'un jeu d'enfant : des flèches simplissimes vous indiquent comment vous rendre d'un point A à un point B. Sans détours. Même en pleine cambrousse.

Prix : 89 euros.

Garmin Edge 1040 Solar : un ordinateur de bord à recharge solaireSi la plupart des vélos électriques se connectent à une appli truffée d'indicateurs, ce n'est pas le cas avec les vélos musculaires. Un bon compteur avec un GPS devient donc un investissement central. Après avoir lancé les premières montres sportives à recharge solaire, Garmin transpose cette technologie sur son GPS cycliste haut de gamme. Grâce à son verre solaire "Power Glass" positionné en haut et en bas de l'écran, l'Edge 1040 Solar peut fonctionner jusqu'à 100 heures sans recharge, voire 180 si vous utilisez le mode d'économie d'énergie... là où un compteur classique culmine à 15-20 heures d'autonomie. Plus vous roulez, plus votre GPS gagne en autonomie. Mais l'endurance n'est pas le seul atout de ce monstre de technologies. Avec une interface complètement remaniée, qui intègre désormais l'historique de vos activités, des notifications de votre téléphone et des prévisions météorologiques, l'Edge 1040 Solar se démarque par une navigation et une connectivité satellite hors normes. Là où ses prédécesseurs se connectaient aux systèmes de positionnement par satellite GPS/GLONASS/Galileo/BeiDou par le biais d'un seul ensemble de fréquences, l'Edge 1040 Solar utilise un positionnement satellite multi-bandes. Résultat : il est plus précis, mais surtout moins susceptible de perdre la connexion dans des endroits moins exposés comme les montagnes, les chemins de traverse ou les forêts. Garmin a aussi intégré de nouvelles fonctionnalités de coaching, des parcours taillés pour le gravel, la route et le VTT. On apprécie aussi sa fonction "Stamina" qui permet de scruter en temps réel vos performances. Pour les initiés : l'application "Climb Pro" est toujours là, tout comme la prise en charge des segments Strava, le suivi de la nutrition et l'analyse de la charge d'entraînement. L'essayer, c'est l'adopter.Livall Evo 21 : un casque avec des clignotantsCe casque est un véritable tout-en-un en matière de sécurité. Connecté, il possède des lampes LED à l'avant et à l'arrière pour afficher un signal lumineux à 360°. Doté de capteurs qui détectent lorsque vous ralentissez ou que vous vous arrêtez, il allume automatiquement un témoin lumineux de freinage à l'arrière de votre casque. Les automobilistes peuvent ainsi garder une distance de sécurité. Autre atout : l'Evo 21 indique par feux clignotants la direction vers laquelle on tourne à l'aide d'une télécommande Bluetooth fixée au guidon. Un réflexe qu'on adopte très rapidement et qui peut vous sauver la vie. Le tout est logé dans un boîtier léger (350 g), robuste et étanche, aussi solide que confortable. Enfin, en cas de chute, une alerte est envoyée aux numéros d'urgence renseignés dans le téléphone, avec la localisation GPS. De quoi rouler en toute sécurité, l'esprit tranquille. Corebelt de Compex : pour le renforcement musculairePour un cycliste, renforcer ses ceintures abdominale et lombaire est primordial. En effet, s'il est trop peu gainé, un cycliste aura tendance à se déhancher de droite à gauche au moment de forcer sur les pédales. Avec, comme résultat, une perte de vitesse et d'énergie au niveau du pédalage. Si vous pensez toujours à vous mettre en forme mais que vous n'avez pas encore pris le temps de le faire, soyez prévenu : avec la méthode traditionnelle, il est trop tard. Mais ne vous inquiétez pas, les ceintures de stimulation musculaire peuvent prendre le relais. Nouvelle arrivée dans la gamme du spécialiste suisse Compex, la Corebelt est une ceinture de stimulation musculaire contrôlée par une application mobile dont la mission est de renforcer, détendre et soulager les douleurs de la zone centrale. En seulement 20 minutes, trois fois par semaine, vous verrez votre tour de taille commencer à ressembler à quelque chose de décent. La ceinture dispose de neuf programmes d'intensité. Disponible en tailles S/M et L/XL, elle vous permet de régler vous-même l'intensité du courant électrique et a l'avantage de pouvoir aussi muscler les muscles dorsaux. Et si vous avez tendance à vous laisser aller, un coach virtuel vous rappelle à l'ordre via des notifications utiles sur votre smartphone. Un must !Garmin Varia RCT715 : le radar qui surveille vos arrièresLe Garmin Varia RCT715 est un système triple-en-un qui sert à la fois de feu arrière, d'avertisseur et de caméra. Installé à l'arrière du vélo, il permet de vous signaler aux autres usagers de la route jusqu'à 1,6 kilomètre de distance en plein jour grâce à un feu lumineux ultrapuissant. Cet appareil se transforme aussi en avertisseur, via des alertes sonores et visuelles. Dès qu'un véhicule s'approche à moins de 140 mètres, l'intensité du feu rouge augmente et un signal sonore vous avertit du danger. L'appareil gagne aussi en fonctionnalités lorsqu'il est couplé à votre smartphone ou à un ordinateur de bord Garmin. À tout moment, la caméra permet de scruter vos arrières. Elle enregistre aussi une vidéo de votre sortie. Grâce à cette dash cam, le système capture l'ensemble de votre déplacement (en 1080p à 30 IPS) et stocke dans un fichier sécurisé plusieurs séquences d'images : celle d'avant, pendant et d'après un incident. Utile en cas de litige. Avec une autonomie de 4 à 6 heures lorsqu'elle est poussée à fond, elle est idéale pour les longues sorties sur route et les trajets urbains.Beeline Velo 2 : pour une navigation sans chichisSi vous êtes un cycliste sérieux mais n'avez pas forcément besoin d'un compteur de vélo spécialisé, vous devriez sérieusement envisager d'installer le Beeline Velo 2 à l'avant de votre vélo. Il s'agit d'un petit écran rond, compact et intelligent, qui vous fournit des indications sur votre vitesse, la distance parcourue, l'heure d'arrivée prévue à votre destination, ainsi que d'autres statistiques de course en temps réel. Mais son véritable atout, c'est sa simplicité de navigation "étape par étape". Tapez votre destination dans l'appli et le Velo 2 vous propose trois options : un itinéraire rapide, un itinéraire tranquille ou un mélange des deux. Vous pouvez aussi choisir votre propre itinéraire en utilisant le "mode boussole" du compteur et même télécharger des itinéraires à partir de Strava. La suite n'est qu'un jeu d'enfant : des flèches simplissimes vous indiquent comment vous rendre d'un point A à un point B. Sans détours. Même en pleine cambrousse.