Research In Motion et Microsoft ont annoncé mardi un partenariat, aux termes duquel Bing sera le moteur de recherche installé par défaut sur les téléphones BlackBerry de RIM.

"Steve Ballmer, CEO de Microsoft, annonce Bing comme moteur de recherche par défaut, et des applications de cartographie pour les appareils BlackBerry", a annoncé Research In Motion sur son compte officiel Twitter, au deuxième jour d'une conférence réservée aux développeurs de ses systèmes.

Ce partenariat est annoncé alors que les ventes de BlackBerry, le pionnier des smartphones, souffrent de plus en plus de la concurrence des iPhone d'Apple et des appareils utilisant le système Android de Google. La semaine dernière, RIM avait revu à la baisse ses prévisions de ventes pour le trimestre en cours, en prévenant qu'il s'attendait à ce qu'une proportion plus importante de ses ventes concerne les modèles bas de gamme.

Microsoft, de son côté, a reconnu la semaine dernière qu'il avait du mal à rentabiliser Bing, son moteur de recherche lancé voici deux ans, qui grignote pourtant régulièrement des parts de marché aux Etats-Unis.

Trends.be, avec Belga

Research In Motion et Microsoft ont annoncé mardi un partenariat, aux termes duquel Bing sera le moteur de recherche installé par défaut sur les téléphones BlackBerry de RIM."Steve Ballmer, CEO de Microsoft, annonce Bing comme moteur de recherche par défaut, et des applications de cartographie pour les appareils BlackBerry", a annoncé Research In Motion sur son compte officiel Twitter, au deuxième jour d'une conférence réservée aux développeurs de ses systèmes.Ce partenariat est annoncé alors que les ventes de BlackBerry, le pionnier des smartphones, souffrent de plus en plus de la concurrence des iPhone d'Apple et des appareils utilisant le système Android de Google. La semaine dernière, RIM avait revu à la baisse ses prévisions de ventes pour le trimestre en cours, en prévenant qu'il s'attendait à ce qu'une proportion plus importante de ses ventes concerne les modèles bas de gamme.Microsoft, de son côté, a reconnu la semaine dernière qu'il avait du mal à rentabiliser Bing, son moteur de recherche lancé voici deux ans, qui grignote pourtant régulièrement des parts de marché aux Etats-Unis.Trends.be, avec Belga