Après avoir connu des baisses successives ces dernières années, le marché belge des tablettes connait un regain de forme, a-t-on appris en marge du salon de l'électronique IFA, à Berlin.

D'après GfK, 344.248 unités se sont vendues sur les six premiers mois de l'année, là où 327.004 s'étaient écoulées au premier semestre 2017 (avec un recul de 8,9% à l'époque). On est toutefois encore loin des plus de 1,3 million de tablettes vendues en 2013 ou du million recensé un an plus tard. En termes de valeur, il s'est vendu pour plus de 102 millions d'euros de tablettes au premier semestre, une hausse de 4,5% sur base annuelle.

Là aussi, les chiffres étaient en perpétuel recul depuis plusieurs années. Dans le monde en revanche, les chiffres régressent depuis plus de quatre ans. Rien qu'au 2e trimestre de cette année, seules 33 millions de tablettes ont été écoulées, selon les chiffres d'IDC. Cela représente une baisse d'environ 5 millions.

Parmi les constructeurs, deux parviennent toutefois à se détacher du lot. Apple a en effet vendu 11,5 millions de ses iPads à cette période (+0,9%) faisant du géant américain le plus gros vendeur de tablettes dans le monde avec une part de marché de 34,9%.

La firme à la pomme est suivie par le Sud-Coréen Samsung (15,1%, avec 5 millions de tablettes vendues mais une baisse en la matière de 16,1%) et Huawei (10,3% et 3,4 millions d'unités écoulées). Le géant de l'électronique chinois est d'ailleurs l'autre constructeur à enregistrer une augmentation de ses ventes, de 7,7%. Mieux qu'Apple donc.

Après avoir connu des baisses successives ces dernières années, le marché belge des tablettes connait un regain de forme, a-t-on appris en marge du salon de l'électronique IFA, à Berlin. D'après GfK, 344.248 unités se sont vendues sur les six premiers mois de l'année, là où 327.004 s'étaient écoulées au premier semestre 2017 (avec un recul de 8,9% à l'époque). On est toutefois encore loin des plus de 1,3 million de tablettes vendues en 2013 ou du million recensé un an plus tard. En termes de valeur, il s'est vendu pour plus de 102 millions d'euros de tablettes au premier semestre, une hausse de 4,5% sur base annuelle. Là aussi, les chiffres étaient en perpétuel recul depuis plusieurs années. Dans le monde en revanche, les chiffres régressent depuis plus de quatre ans. Rien qu'au 2e trimestre de cette année, seules 33 millions de tablettes ont été écoulées, selon les chiffres d'IDC. Cela représente une baisse d'environ 5 millions. Parmi les constructeurs, deux parviennent toutefois à se détacher du lot. Apple a en effet vendu 11,5 millions de ses iPads à cette période (+0,9%) faisant du géant américain le plus gros vendeur de tablettes dans le monde avec une part de marché de 34,9%. La firme à la pomme est suivie par le Sud-Coréen Samsung (15,1%, avec 5 millions de tablettes vendues mais une baisse en la matière de 16,1%) et Huawei (10,3% et 3,4 millions d'unités écoulées). Le géant de l'électronique chinois est d'ailleurs l'autre constructeur à enregistrer une augmentation de ses ventes, de 7,7%. Mieux qu'Apple donc.