La Commission américaine du commerce international (ITC) a donné raison à Apple, dans une affaire de viol de brevets concernant les terminaux Android. Apple avait déposé une plainte en 2010 et une seconde la semaine dernière. L'ITC a considéré que le taïwanais violait deux brevets liés au traitement de données multimédias et d'informations dans un email.

HTC a fait appel. Mais si la décision est confirmée, cela pourrait se terminer par l'interdiction d'importer certains modèles de smartphones aux Etats-Unis.

Les brevets concernés sont également utilisés par d'autres fabricants de smartphones fonctionnant sous Android, au premier rang desquels Samsung, contre lequel Apple a demandé une injonction visant à interdire certains modèles aux Etats-Unis.

L'autre issue pour ces conflits pourrait être la signature d'accords de licences, à l'instar de celui passé par Microsoft avec HTC, qui lui assure des revenus considérables.

Trends.be avec L'Expansion.com

La Commission américaine du commerce international (ITC) a donné raison à Apple, dans une affaire de viol de brevets concernant les terminaux Android. Apple avait déposé une plainte en 2010 et une seconde la semaine dernière. L'ITC a considéré que le taïwanais violait deux brevets liés au traitement de données multimédias et d'informations dans un email. HTC a fait appel. Mais si la décision est confirmée, cela pourrait se terminer par l'interdiction d'importer certains modèles de smartphones aux Etats-Unis. Les brevets concernés sont également utilisés par d'autres fabricants de smartphones fonctionnant sous Android, au premier rang desquels Samsung, contre lequel Apple a demandé une injonction visant à interdire certains modèles aux Etats-Unis. L'autre issue pour ces conflits pourrait être la signature d'accords de licences, à l'instar de celui passé par Microsoft avec HTC, qui lui assure des revenus considérables. Trends.be avec L'Expansion.com