La police se révélera incapable de trouver une explication à cette série de meurtres. Il faudra attendre la lettre-confession du coupable, publiée à la fin de l'ouvrage, pour connaître enfin la vérité... Eh bien, oubliez cette lettre ! Cette révélation finale est une fake news. Vous avez bien lu : Agatha Christie s'est trompée et nous a livré un faux coupable. C'est ce que révèle Pierre Bayard, dans son dernier essai La Vérité sur " Dix Petits Nègres " (éditions de Minuit). Et il le prouve en nous offrant, par la reprise de l'enquête, l'identité du véritable coupable.
...