Cette première hausse en cinq ans s'explique principalement par une augmentation sensible du nombre de concerts organisés en Belgique en 2012 (augmentation de 6% des droits d'exécution publique de la musique) et par le succès croissant de ses auteurs à l'étranger (hausse de 14% des droits en provenance de l'étranger), précise la SABAM. Les droits des médias ont en revanche diminué de 2,5%, de même que les droits de reproduction mécanique (- 7,4%). Malgré une hausse spectaculaire de plus de 50%, les perceptions 'on-line' atteignent péniblement 1% du chiffre d'affaires de 2012, note la société qui perçoit, gère et répartit les droits d'auteur. Les frais nets représentent 17,86% du chiffre d'affaires en 2012, alors que ce même ratio s'élevait à 20,13% en 2011. Cette diminution est la conséquence d'une baisse des rémunérations de 4% (due à la suppression de 18 équivalents temps plein au 31 décembre 2012), d'économies substantielles au niveau des services et biens divers (- 8%) et de l'augmentation des produits financiers, précise encore la SABAM. L'année dernière, la SABAM a versé 98,3 millions d'euros aux ayants droit, ce qui représente une baisse de 11% par rapport à 2011. Cela est essentiellement imputable aux paiements effectués par la SABAM vers les sociétés d'auteurs étrangères, lesquels ont diminué de 9 millions d'euros. La SABAM compte 38.171 membres et représente quelque 47,3 millions d'oeuvres. (Belga)

Cette première hausse en cinq ans s'explique principalement par une augmentation sensible du nombre de concerts organisés en Belgique en 2012 (augmentation de 6% des droits d'exécution publique de la musique) et par le succès croissant de ses auteurs à l'étranger (hausse de 14% des droits en provenance de l'étranger), précise la SABAM. Les droits des médias ont en revanche diminué de 2,5%, de même que les droits de reproduction mécanique (- 7,4%). Malgré une hausse spectaculaire de plus de 50%, les perceptions 'on-line' atteignent péniblement 1% du chiffre d'affaires de 2012, note la société qui perçoit, gère et répartit les droits d'auteur. Les frais nets représentent 17,86% du chiffre d'affaires en 2012, alors que ce même ratio s'élevait à 20,13% en 2011. Cette diminution est la conséquence d'une baisse des rémunérations de 4% (due à la suppression de 18 équivalents temps plein au 31 décembre 2012), d'économies substantielles au niveau des services et biens divers (- 8%) et de l'augmentation des produits financiers, précise encore la SABAM. L'année dernière, la SABAM a versé 98,3 millions d'euros aux ayants droit, ce qui représente une baisse de 11% par rapport à 2011. Cela est essentiellement imputable aux paiements effectués par la SABAM vers les sociétés d'auteurs étrangères, lesquels ont diminué de 9 millions d'euros. La SABAM compte 38.171 membres et représente quelque 47,3 millions d'oeuvres. (Belga)