Les conseillers des délégations syndicales pointent le contrat d'avenir, dans lequel Ford garantissait l'emploi jusqu'en 2020 en échange de 12% d'économies et de quelques allocations fixes du gouvernement flamand. Les syndicats se sentent soutenus par les autorités, celles-ci ayant l'intention de réclamer à Ford le remboursement de 43 millions d'euros d'aides. (471)

Les conseillers des délégations syndicales pointent le contrat d'avenir, dans lequel Ford garantissait l'emploi jusqu'en 2020 en échange de 12% d'économies et de quelques allocations fixes du gouvernement flamand. Les syndicats se sentent soutenus par les autorités, celles-ci ayant l'intention de réclamer à Ford le remboursement de 43 millions d'euros d'aides. (471)