Selon De Standaard et Het Nieuwsblad, Ford table sur une prime de licenciement de quelque 77.000 euros par travailleur. Une affirmation nuancée par un porte-parole du constructeur qui fait plutôt état d'une "indication" et qui rappelle que Bob Shanks parlait pour l'ensemble des sites Ford touchés en Europe. Selon le porte-parole, la note finale dépendra des discussions avec les syndicats. (MUA)

Selon De Standaard et Het Nieuwsblad, Ford table sur une prime de licenciement de quelque 77.000 euros par travailleur. Une affirmation nuancée par un porte-parole du constructeur qui fait plutôt état d'une "indication" et qui rappelle que Bob Shanks parlait pour l'ensemble des sites Ford touchés en Europe. Selon le porte-parole, la note finale dépendra des discussions avec les syndicats. (MUA)