Rigaux, du "Made in Belgium"

29/11/18 à 01:00 - Mise à jour à 27/11/18 à 09:56

Source: Trends-Tendances

Basée à Visé, la société Rigaux fête ses 120 ans. Depuis quatre générations, elle conçoit et fabrique du mobilier traditionnel liégeois, et désormais également contemporain, livré dans tout le pays et au-delà.

Rigaux, du "Made in Belgium"

© dr

A l'époque où René Rigaux, le grand-père des actuels dirigeants de la société Rigaux, débute son activité dans le petit hameau de Chenestre, près de Liège, chaque village de Belgique compte son menuisier. Plus d'un siècle plus tard, les temps ont bien changé, et les fabricants de meubles ont pour la plupart disparu, balayés par l'arrivée des grandes chaînes et des meubles fabriqués en Europe de l'Est ou en Asie. Les rares qui ont survécu ont dû opter pour la spécialisation et le sur-mesure.

Rigaux, du "Made in Belgium"

© dr

Et donc viser une clientèle plus ciblée. Rigaux est de ceux-là. Et ce choix stratégique, la société l'a effectué sous la houlette de Bernadette et René Rigaux, enfants d'Achille, qui relança l'activité au sortir de la Seconde Guerre mondiale durant laquelle l'atelier familial détruit.

Spécialiste du mobilier liégeois

"Nous sommes spécialisés en mobilier liégeois", explique René Rigaux, qui cogère l'entreprise en compagnie de sa soeur. Le premier s'occupe du design et des collections, la seconde des finances et de l'administratif. "Ce qui caractérise ce style est le souci du détail et la finesse des sculptures que vous retrouvez dans les gravures des armes liégeoises. C'est un état d'esprit que l'on perçoit depuis toujours dans la Principauté." Implanté originellement au coeur de Visé, Rigaux a déplacé au début des années 1990 son atelier dans le zoning de la cité de l'Oie. "Nous étions trop à l'étroit et l'accès tant pour recevoir les matières premières que pour expédier les produits finis devenait de plus en plus compliqué, poursuit René. Nous avons progressivement transformé l'espace dont nous disposions en un vaste show-room de 1.500 m2 dans lequel les clients peuvent découvrir nos gammes, dans une centaine de décors différents, ainsi qu'une reproduction de l'atelier de notre grand-père."

Rigaux, du "Made in Belgium"

© dr

C'est au milieu des années 1980 que René Rigaux et sa soeur Bernadette intègrent l'entreprise qu'ils vont dynamiser notamment en élargissant son rayon d'action par le biais de foires et d'expositions à Liège, Bruxelles, Luxembourg, Gand et Maastricht. Rigaux enrichit alors sa gamme de produits, de décoration notamment, avec des collections de tissus de grandes marques. En 2005, Antoine, fils de René et premier arrière-petit-fils du fondateur, rejoint l'entreprise. Damien, fils de Bernadette, fait de même un peu plus tard. "J'ai toujours voulu travailler dans la société familiale, intervient Antoine qui y officie aujourd'hui en tant que responsable commercial et architecte d'intérieur. Cela fait maintenant 13 ans et je ne regrette pas mon choix. Que du contraire."

"J'ai quatre enfants et ma soeur en a trois, mais tous ne sont pas impliqués pour le moment dans l'entreprise familiale", confie René.

Ce qui ne signifie pas que ceux-ci s'en désintéressent pour autant. En effet, en collaboration avec la troisième génération, tous préparent ensemble le passage à la quatrième génération, attendu dans les années qui viennent. Sur la table : un projet de succession où chacun des membres pourra trouver sa place et inscrire l'entreprise dans la durée.

Nouvelles lignes contemporaines

Rigaux, du "Made in Belgium"

© dr

L'arrivée de la quatrième génération a de toute façon déjà apporté son lot de changements. Elle a non seulement permis à la société familiale d'ajouter quelques lignes à son histoire mais également de développer de nouvelles collections, plus contemporaines. Une avancée nécessaire. Non pas que le mobilier liégeois n'ait plus d'adeptes mais il fallait clairement s'adapter à l'évolution des goûts. Ce à quoi se sont attelés père et fils. "Nous avons travaillé sur une ligne contemporaine mais toujours basée sur les techniques traditionnelles, expliquent-ils. La méthode d'assemblage, de montage et de finition reste la même, mais les formes et les moulures sont épurées et répondent davantage à l'air du temps."

Depuis quatre générations, Rigaux dessine et fabrique ses meubles dans son propre atelier. Pour ce faire, l'entreprise peut s'appuyer sur une équipe d'artisans (ébénistes, sculpteurs, tapissiers, garnisseurs, couturières, etc.).

Ses collaborateurs, au nombre d'une douzaine, lui permettent de réaliser sur mesure bibliothèques, salles à manger, salons, chambres à coucher, petits sièges garnis, portes intérieures, etc. Leur matériau de prédilection ? Le chêne, en provenance de France, mais désormais aussi l'acier inox ou le verre, davantage présents dans la gamme contemporaine. Un mix idéal entre modernité et tradition.

Rigaux, du "Made in Belgium"

© dr

Si Rigaux existe encore aujourd'hui, il le doit donc à la qualité de ses produits et de ses collaborateurs, mais également à sa capacité de s'adapter à l'évolution du marché, sans pour autant renier ses fondamentaux. Investissant dans le contemporain, il n'a en effet délaissé ni la tradition ni le classique. Une réalité qui prévaut pour ses meubles mais également pour son approche commerciale. "Nous avons un site internet qui présente l'entreprise et ses activités mais, dans notre domaine, il reste fondamental que les clients puissent voir et toucher nos produits, souligne René. Voilà pourquoi nous avons investi dans notre showroom et sommes présents lors de divers salons comme Batibouw." D'autant que leur clientèle se recrute non seulement dans la région où sa réputation est évidemment bien établie, mais dans toute la Belgique et au-delà. "Mais nous invitons toujours nos clients à visiter notre atelier et constater par eux-mêmes que ce que nous concevons demeure du vrai made in Belgium."

Nos partenaires