Incidences externes

La réponse est quelque part entre les deux. Les sociétés qui numérisent facilitent leur transformation, même si elles ne mettent pas toujours un nom sur cette ambition. Les entreprises familiales qui franchissent le pas peuvent décider d'aller très loin, sans s'arrêter à l'automatisation de la production, par exemple, même s'il s'agit déjà là d'une démarche utile, que l'administrateur accompagnera de préférence d'une réflexion sur son incidence sur un certain nombre d'éléments connexes, comme l'intégralité du fonctionnement de la chaîne ou l'élimination des erreurs dans les processus.

La stratégie doit prendre en considération les incidences externes également. La numérisation des processus internes a des répercussions au dehors, dans la mesure où elle incite les clients à attendre davantage. L'entreprise familiale qui se lance dans le commerce en ligne doit savoir par exemple que l'internaute voudra pouvoir suivre à tout moment l'acheminement de son colis. Si, à ce niveau, la numérisation n'a pas encore de conséquences fondamentales, elle met la firme en mesure de créer une nouvelle activité, à condition de faire évoluer son offre. Songeons au fabricant de vêtements qui intègre dans les soutiens-gorges des capteurs permettant de détecter plus rapidement le cancer du sein : le traitement des données qu'engendre cette disruption lui permet de pénétrer un nouveau marché.

Les données utilisées pour servir les clients peuvent également constituer le socle d'un nouveau modèle, fondé sur la valeur ajoutée rendue possible par la démarche.

A ce stade, loin de se contenter de soutenir une activité existante, la numérisation génère des possibilités tout à fait nouvelles. Car les données utilisées pour servir le client peuvent également constituer le socle d'un nouveau modèle, fondé sur la valeur ajoutée rendue possible par la démarche. L'entrepreneur devient donc fournisseur de données, et c'est là que s'opère le gros du glissement.

Nous conseillons aux sociétés familiales de ne pas considérer la numérisation comme une tâche purement opérationnelle, mais au contraire comme un élément stratégique auquel le conseil d'administration ou l'organe consultatif se doit d'accorder toute l'attention qu'il mérite. La transformation doit avoir la même importance que la réalisation du bénéfice opérationnel.

Natifs numériques

Concrètement, nous recommandons de commencer par renforcer les organes consultatifs par la présence de millennials, qui jetteront un autre regard sur les choses. Intégrez des " natifs numériques ", capables de s'adapter bien plus vite que vous aux changements de paradigmes qu'engendre la numérisation. Soyez préparés, car l'expérience montre qu'aucun secteur n'est à l'abri.

Envoyez vos questions à experts@tendances.be

Peter Van Laer

Managing Director BDO Crossroad

Incidences externesLa réponse est quelque part entre les deux. Les sociétés qui numérisent facilitent leur transformation, même si elles ne mettent pas toujours un nom sur cette ambition. Les entreprises familiales qui franchissent le pas peuvent décider d'aller très loin, sans s'arrêter à l'automatisation de la production, par exemple, même s'il s'agit déjà là d'une démarche utile, que l'administrateur accompagnera de préférence d'une réflexion sur son incidence sur un certain nombre d'éléments connexes, comme l'intégralité du fonctionnement de la chaîne ou l'élimination des erreurs dans les processus.La stratégie doit prendre en considération les incidences externes également. La numérisation des processus internes a des répercussions au dehors, dans la mesure où elle incite les clients à attendre davantage. L'entreprise familiale qui se lance dans le commerce en ligne doit savoir par exemple que l'internaute voudra pouvoir suivre à tout moment l'acheminement de son colis. Si, à ce niveau, la numérisation n'a pas encore de conséquences fondamentales, elle met la firme en mesure de créer une nouvelle activité, à condition de faire évoluer son offre. Songeons au fabricant de vêtements qui intègre dans les soutiens-gorges des capteurs permettant de détecter plus rapidement le cancer du sein : le traitement des données qu'engendre cette disruption lui permet de pénétrer un nouveau marché.A ce stade, loin de se contenter de soutenir une activité existante, la numérisation génère des possibilités tout à fait nouvelles. Car les données utilisées pour servir le client peuvent également constituer le socle d'un nouveau modèle, fondé sur la valeur ajoutée rendue possible par la démarche. L'entrepreneur devient donc fournisseur de données, et c'est là que s'opère le gros du glissement.Nous conseillons aux sociétés familiales de ne pas considérer la numérisation comme une tâche purement opérationnelle, mais au contraire comme un élément stratégique auquel le conseil d'administration ou l'organe consultatif se doit d'accorder toute l'attention qu'il mérite. La transformation doit avoir la même importance que la réalisation du bénéfice opérationnel.Natifs numériquesConcrètement, nous recommandons de commencer par renforcer les organes consultatifs par la présence de millennials, qui jetteront un autre regard sur les choses. Intégrez des " natifs numériques ", capables de s'adapter bien plus vite que vous aux changements de paradigmes qu'engendre la numérisation. Soyez préparés, car l'expérience montre qu'aucun secteur n'est à l'abri.Envoyez vos questions à experts@tendances.be