Inditex, c'est un mastodonte économique espagnol dont les marques les plus connues sont Zara et Massimo Dutti. Inditex, c'est 6.758 boutiques réparties dans 96 pays, 144.000 employés, 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 1,27 milliard d'euros de bénéfices sur le premier semestre de cette année. Mais Inditex a toujours été l'entreprise d'un ...

Inditex, c'est un mastodonte économique espagnol dont les marques les plus connues sont Zara et Massimo Dutti. Inditex, c'est 6.758 boutiques réparties dans 96 pays, 144.000 employés, 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 1,27 milliard d'euros de bénéfices sur le premier semestre de cette année. Mais Inditex a toujours été l'entreprise d'un seul homme: Amancio Ortega qui a commencé, à 27 ans, par la fabrication de peignoirs. Avec, déjà, l'obsession du contrôle et du local. Jusqu'à l'introduction du groupe en Bourse en 2001, ce sont des couturières galliciennes qui ont produit, chez elles, les vêtements vendus. Aujourd'hui, le bassin méditerranéen assure toujours 60% de la production du groupe. Autre obsession: demeurer à la page. Dès l'ouverture de la première boutique en 1975, Ortega a déployé des chasseurs de tendances qui passaient leur temps à regarder comment les gens étaient habillés. Enfin, Inditex a bâti son succès sur une logistique sans faille qui permet de faire passer les invendus d'une boutique à une autre en un éclair et sur une chaîne de production capable de sortir un nouveau produit en une semaine. Amancio Ortega, 85 ans et homme le plus riche d'Espagne, va se retirer des affaires le 1er avril. Marta Ortega, sa fille, prendra alors la présidence d'Inditex. Elle sera secondée par Oscar Garcia Maceiras au poste de directeur général. Marta Ortega travaille chez Inditex depuis 15 ans. Sa nomination est une surprise dans la mesure où ce n'est pas une femme de chiffres. Elle s'est surtout spécialisée dans l'image de marque du groupe dont elle est devenue le visage à la place de son père qui a toujours fui la presse et les mondanités. Elle sera aidée par un comité de direction, une nouveauté dans le groupe.