Trente-et-un ans. A cet âge, pour beaucoup d'amis et de proches de Maximilien Hubot, c'est le chapitre " mariage " ou " bébé " qui s'ouvre. Pour le jeune homme, qui est souvent invité, les cadeaux se résument bien souvent à un numéro de compte. " Mais à force d'être invité à des mariages, je trouvais ça assez impersonnel de donner de l'argent. Je préférais les vrais cadeaux ", se souvient-il. Il décide alors de lancer un site web qui permet aux futurs mariés de composer leur liste de mariage à partir d'un catalogue de produits et d'expériences : WeCocoon.com. Une fois inscrit, les fiancés peuvent ainsi sélectionner des appareils électroménagers, des ...

Trente-et-un ans. A cet âge, pour beaucoup d'amis et de proches de Maximilien Hubot, c'est le chapitre " mariage " ou " bébé " qui s'ouvre. Pour le jeune homme, qui est souvent invité, les cadeaux se résument bien souvent à un numéro de compte. " Mais à force d'être invité à des mariages, je trouvais ça assez impersonnel de donner de l'argent. Je préférais les vrais cadeaux ", se souvient-il. Il décide alors de lancer un site web qui permet aux futurs mariés de composer leur liste de mariage à partir d'un catalogue de produits et d'expériences : WeCocoon.com. Une fois inscrit, les fiancés peuvent ainsi sélectionner des appareils électroménagers, des services de table, des meubles, des tableaux-photos, des appareils électroniques, de la literie, voire des voyages, des dîners, des cours de cuisine, du crédit pour du baby-sitting, un budget pour rénover sa maison ou des minutes gratuites en voitures partagées Zipcar.Quatre cents listes ont ainsi été publiées sur le site depuis son lancement officiel en octobre 2017. Leurs invités peuvent ensuite opter pour un produit sur la liste, participer à l'achat de l'un ou l'autre cadeau, financer une cagnotte ou faire un don à une association caritative. Achetés en ligne, cadeaux et bons sont ensuite livrés aux jeunes mariés. Maximilien Hubot s'est inspiré du site américain Zola.com, qui propose une offre similaire.Néanmoins, le starter belge n'est pas le premier à proposer des listes de mariage. Un autre site belge, Kadolog, propose aussi de créer une liste de cadeaux. A la différence près que les dons sont directement transférés sur le compte bancaire des jeunes mariés, qui achètent ensuite les objets et les services offerts. Beaucoup de magasins offrent également ce service. Néanmoins, par rapport à ces enseignes, WeCocoon a la plus-value du choix. Depuis la fondation de sa société en juin 2017, Maximilien Hubot a démarché pas mal de partenaires, comme le groupe Vanden Borre, La Redoute, Bongo, La Villa Lorraine, Gin in the Box, Belgian Beer Box, les vélos Ahooga, etc. Le service est gratuit pour les fiancés ; ce sont les partenaires de WeCocoon qui rétrocèdent une commission sur chaque produit ou service vendu en échange de cette mise en contact de la communauté. Entre-temps, le jeune entrepreneur s'est associé à Dimitri Blomme, fondateur de l'agence de stratégie digitale Clevermint, qui s'est chargé du développement du site web. Développée sur fonds propres, la start-up est actuellement en discussion avec des business angels. Une levée de fonds qu'elle espère clôturer d'ici à la fin de l'année. Cet apport d'argent frais devrait lui permettre d'accroître sa présence en Belgique, en augmentant le nombre de listes sur son site et le nombre de partenaires, avant de se lancer dans les pays limitrophes. Maximilien Hubot est également en train de démarcher de nouvelles enseignes pour proposer prochainement des listes de naissance. Voire, à terme, pour couvrir d'autres " événements de vie ". Et en parlant d'événements..., non, Maximilien Hubot n'a pas encore " la corde au cou ". " Mais à la 100.000e liste, promis, je demanderai ma compagne en mariage ", sourit le jeune entrepreneur.