A la suite d'une longue enquête conduite par un cabinet d'avocats, le conseil de surveillance de Volkswagen a décidé, la semaine derniè...

A la suite d'une longue enquête conduite par un cabinet d'avocats, le conseil de surveillance de Volkswagen a décidé, la semaine dernière, de poursuivre deux anciens dirigeants en dommages et intérêts pour manquements à la loi sur les sociétés. Il s'agit de Martin Winterkorn, l'ancien PDG, et de Rupert Stadler, l'ex- patron d'Audi. VW leur réclame des indemnités dont les montants n'ont pas été révélés. Le groupe reproche à son ancien PDG le fait d'avoir violeé son devoir de diligence et de ne pas avoir répondu de façon sincère, honnête et complète aux questions posées par les autorités américaines. Trois autres anciens cadres d'Audi et de Porsche sont aussi concernés.