Ce phénomène prend de plus en plus d'ampleur et la taille de l'entreprise et son type d'activité n'ont aucune influence sur ces résultats, écrit mardi Le Soir. Les hommes sont plus joignables que les femmes (75% contre 59%) et les travailleurs qui ne sont pas remplacés par un collègue durant leurs congés sont plus joignables que ceux qui le sont, ressort-il encore de cette étude.

Aucune réglementation n'existe actuellement pour encadrer la disponibilité des travailleurs. Parmi les employés joignables, 90% le sont parce qu'ils en ont formulé le souhait. Parmi ceux-ci, 6% seulement affirment que c'est aussi à la demande de leur employeur. Parallèlement, un employé sur dix est uniquement joignable parce que son employeur le lui impose effectivement.

Ce phénomène prend de plus en plus d'ampleur et la taille de l'entreprise et son type d'activité n'ont aucune influence sur ces résultats, écrit mardi Le Soir. Les hommes sont plus joignables que les femmes (75% contre 59%) et les travailleurs qui ne sont pas remplacés par un collègue durant leurs congés sont plus joignables que ceux qui le sont, ressort-il encore de cette étude. Aucune réglementation n'existe actuellement pour encadrer la disponibilité des travailleurs. Parmi les employés joignables, 90% le sont parce qu'ils en ont formulé le souhait. Parmi ceux-ci, 6% seulement affirment que c'est aussi à la demande de leur employeur. Parallèlement, un employé sur dix est uniquement joignable parce que son employeur le lui impose effectivement.