On attendait depuis des mois - pour ne pas dire des années - un signe tangible de convergence entre le pôle télécoms et le pôle médias du groupe Nethys qui, pour rappel, possède l'opérateur Voo et plusieurs titres de presse. Lors du rachat des Editions de l'Avenir par l'intercommunale liégeoise en 2013, ses dirigeants avaient en effet souligné l'importance des synergies à construire entre...

On attendait depuis des mois - pour ne pas dire des années - un signe tangible de convergence entre le pôle télécoms et le pôle médias du groupe Nethys qui, pour rappel, possède l'opérateur Voo et plusieurs titres de presse. Lors du rachat des Editions de l'Avenir par l'intercommunale liégeoise en 2013, ses dirigeants avaient en effet souligné l'importance des synergies à construire entre le contenant (un câblo-opérateur) et le contenu (les articles d'un journal), mais ce souhait tardait à se concrétiser, à un point tel que plusieurs observateurs avaient fini par remettre en cause la vision stratégique du groupe. Depuis la semaine dernière, on y voit enfin plus clair puisque l'opérateur Voo vient de lancer un tout nouveau projet transversal baptisé ilico. Média gratuit 100% numérique, cette plateforme s'articule autour de quatre thématiques - Actu, Sport, Santé et Tendances - avec des contenus qui proviennent des différents titres de presse de Nethys - L'Avenir, Moustique, TéléPocket ou encore Pub Magazine - mais aussi des chaînes BeTV et Voo Sport. L'idée est de mélanger articles, vidéos, infographies et podcasts non seulement sur le site www.ilico.be, mais aussi sur une application mobile spécifique et sur les réseaux sociaux - Facebook, Twitter et Instagram - en visant clairement la tranche des 20-35 ans. " La plateforme ilico est un agrégateur de contenus et une vitrine pour l'ensemble de nos marques médias, explique Marie-Pierre Dinsart, responsable de la communication chez Voo. Notre objectif est de toucher en priorité les digital actives, sur lesquels nous sommes en retard en termes de parts de marché, avec un contenu gratuit tout en les invitant à découvrir, dans un deuxième temps, nos offres payantes. " Porté par un nom qui souhaite " répondre aux besoins d'immédiateté de cette génération numérique ", ilico espère attirer 50.000 visiteurs uniques par jour d'ici un an avec un business model financé par la publicité.