Le constructeur automobile suédois Volvo Cars va investir près d'un milliard d'euros dans son usine historique de Göteborg en Suède pour basculer vers la production de voitures électriques, a-t-il annoncé mardi.

La filiale suédois du chinois Geely, qui a annoncé en mars dernier basculer vers une gamme 100% électrique d'ici 2030, va réaliser cet investissement dans l'usine de Torslanda (sud-ouest) "au cours des prochaines années, en préparation de la production de la nouvelle génération de voitures tout électriques", indique-t-elle dans un communiqué. L'usine est la plus ancienne (1964) et la plus importante de la marque basée à Göteborg, avec près de 6.500 employés et une production de 1.250 véhicules par jour.

Cette décision d'investissement intervient après l'annonce d'un autre grand projet dans la stratégie d'électrification de Volvo, avec la construction avec le spécialiste suédois des batteries Northvolt d'une usine commune, également près de Göteborg. L'usine de Volvo de Gand, où sont déjà construites des voitures électriques, était également en lice pour accueillir cette usine de batteries.

Le site de Göteborg doit à terme employer 3.000 personnes, et s'ajoutera à un centre de Recherche et développement dans le cadre d'un investissement d'environ 3 milliards d'euros. Volvo Cars est un des constructeurs les plus avancés dans l'électrique, et ne commercialise plus que des modèles hybrides ou tout électrique depuis 2019.

Lancés dans un rapide virage vers l'électrique, les constructeurs automobiles multiplient les conversions d'usines pour sortir du moteur à explosion. Le français Renault investit ainsi entre autres sur son site de Douai dans le nord de la France, tout comme Volkswagen à Zwickau dans l'ouest de l'Allemagne ou encore le japonais Nissan à Sunderland en Angleterre.

Le constructeur automobile suédois Volvo Cars va investir près d'un milliard d'euros dans son usine historique de Göteborg en Suède pour basculer vers la production de voitures électriques, a-t-il annoncé mardi. La filiale suédois du chinois Geely, qui a annoncé en mars dernier basculer vers une gamme 100% électrique d'ici 2030, va réaliser cet investissement dans l'usine de Torslanda (sud-ouest) "au cours des prochaines années, en préparation de la production de la nouvelle génération de voitures tout électriques", indique-t-elle dans un communiqué. L'usine est la plus ancienne (1964) et la plus importante de la marque basée à Göteborg, avec près de 6.500 employés et une production de 1.250 véhicules par jour. Cette décision d'investissement intervient après l'annonce d'un autre grand projet dans la stratégie d'électrification de Volvo, avec la construction avec le spécialiste suédois des batteries Northvolt d'une usine commune, également près de Göteborg. L'usine de Volvo de Gand, où sont déjà construites des voitures électriques, était également en lice pour accueillir cette usine de batteries. Le site de Göteborg doit à terme employer 3.000 personnes, et s'ajoutera à un centre de Recherche et développement dans le cadre d'un investissement d'environ 3 milliards d'euros. Volvo Cars est un des constructeurs les plus avancés dans l'électrique, et ne commercialise plus que des modèles hybrides ou tout électrique depuis 2019. Lancés dans un rapide virage vers l'électrique, les constructeurs automobiles multiplient les conversions d'usines pour sortir du moteur à explosion. Le français Renault investit ainsi entre autres sur son site de Douai dans le nord de la France, tout comme Volkswagen à Zwickau dans l'ouest de l'Allemagne ou encore le japonais Nissan à Sunderland en Angleterre.