Volvo a également annoncé un bénéfice record de 13,24 milliards de couronnes, ce qui représente une marge opérationnelle de 9,4%. En 2020, en raison de la pandémie de coronavirus, l'entreprise avait déclaré une perte de 989 millions pour un bénéfice net de 9,6 milliards de couronnes.

Selon le géant de l'automobile, ces résultats sont la conséquence d'une demande accrue sur tous les marchés. "Volvo Cars a annoncé aujourd'hui le meilleur semestre de ses 94 ans d'histoire en ce qui concerne les ventes et les résultats d'entreprises", peut-on lire dans le communiqué.

Par rapport à la même période en 2020, année lourdement impactée par la pandémie de coronavirus, le volume des ventes a augmenté de 41%. Cependant, l'entreprise a également enregistré une croissance de 12% par rapport aux six premiers mois de 2019.

En raison de la pénurie de semi-conducteurs, l'entreprise s'attend à une stagnation des ventes et du chiffre d'affaires pour le second semestre, et ce, malgré une forte demande.

Aucune nouvelle n'a filtré concernant l'éventuelle entrée en bourse évoquée en mars par le propriétaire de l'entreprise. Selon Volvo Cars, la décision finale dépendra des conditions du marché

La société mère chinoise, Geely, a racheté Volvo Cars à l'entreprise américaine Ford en 2010. Le constructeur suédois dispose, entre autres, d'une grande usine à Gand qui emploie 6.000 personnes.

Volvo a également annoncé un bénéfice record de 13,24 milliards de couronnes, ce qui représente une marge opérationnelle de 9,4%. En 2020, en raison de la pandémie de coronavirus, l'entreprise avait déclaré une perte de 989 millions pour un bénéfice net de 9,6 milliards de couronnes. Selon le géant de l'automobile, ces résultats sont la conséquence d'une demande accrue sur tous les marchés. "Volvo Cars a annoncé aujourd'hui le meilleur semestre de ses 94 ans d'histoire en ce qui concerne les ventes et les résultats d'entreprises", peut-on lire dans le communiqué. Par rapport à la même période en 2020, année lourdement impactée par la pandémie de coronavirus, le volume des ventes a augmenté de 41%. Cependant, l'entreprise a également enregistré une croissance de 12% par rapport aux six premiers mois de 2019. En raison de la pénurie de semi-conducteurs, l'entreprise s'attend à une stagnation des ventes et du chiffre d'affaires pour le second semestre, et ce, malgré une forte demande. Aucune nouvelle n'a filtré concernant l'éventuelle entrée en bourse évoquée en mars par le propriétaire de l'entreprise. Selon Volvo Cars, la décision finale dépendra des conditions du marché La société mère chinoise, Geely, a racheté Volvo Cars à l'entreprise américaine Ford en 2010. Le constructeur suédois dispose, entre autres, d'une grande usine à Gand qui emploie 6.000 personnes.