Le quotidien économique Handelsblatt affirme de son côté, citant "des sources au sein de l'entreprise", que M. Müller, à la tête du groupe depuis septembre 2015, pourrait être remplacé par le directeur de la marque VW, Herbert Diess.

Si le communiqué de Volkswagen ne donne aucune échéance et précise qu'il s'agit de simples "discussions" entre membres du conseil de surveillance, le Handelsblatt assure que le départ de M. Müller devrait être entériné vendredi lors d'une réunion de la même instance.

Après l'annonce, vers 14H50, l'action du groupe bondissait de 4,41% à 171,50 euros, à la Bourse de Francfort.

Volkswagen est empêtré depuis 2015 dans un vaste scandale à tiroirs concernant des manipulations sur les logiciels mesurant les émissions polluantes de ses moteurs diesel.