Techniquement, cette Arteon (qui existe aussi en berline-coupé) est proche de la Passat, mais plus longue. Tout profit pour l'espace aux jambes à l'arrière, très généreux. Et, malgré le poupe fuyante, le crâne des plus grands ne frotte jamais le plafond. La place centrale est par contre assez étroite et ferme. Et si le coffre perd près de 100 litres par rapport à celui d'une Passat break, il reste logeable.

A l'avant, la finition est robuste, mais le design peu original. L'Arteon a droit aux équipements de confort de la Passat et les sensations de conduite sont similaires: la tenue de route est efficace et sécurisante, à défaut d'être joueuse. On vous conseille l'amortissement piloté optionnel, qui améliore le confort.

Sous le capot, il y a des moteurs à essence (150, 190 ou 320 ch) et diesel (150 ou 200 ch), mais aussi un propulseur hybride plug-in essence-électricité. Fort de 218 ch cumulés, celui-ci est performant. Et la transition entre les modes de fonctionnement thermique et électrique se fait en douceur. Nous avons parcouru 45 kilomètres avec un plein d'électricité. Batterie vide, le mode électrique pur n'est plus disponible et la voiture évolue comme une hybride classique: la batterie se charge via le moteur à essence et en récupérant de l'énergie à la décélération. La consommation est alors d'environ 7 l/100 km en conduite courante. Cette variante hybride reste nettement plus chère que ses soeurs thermiques mais séduira les indépendants et sociétés grâce à sa déductibilité fiscale de 100%.

Les plus rationnels ne manqueront cependant pas de rappeler qu'à moteur équivalent, cette Arteon hybride coûte 3.000 euros de plus qu'une Passat, en étant moins pratique et pas plus dynamique. A vous de voir si le style justifie cette dépense...

Volkswagen Arteon Shooting Brake

1.4 eHybrid

Quatre cylindres en ligne, essence, 1.395 cm3 + électrique; 218 ch (160 kW); 400 Nm ; batterie de 13 kWh bruts, temps de charge: de 3,5 et 6,5 heures selon la puissance de la prise; longueur: 4,87 m ; poids: 1.815 kg

Performances (break)

Vitesse maxi: 222 km/h ; 0-100 km/h en 7,8 s ; consommation de l'essai: de 0 (mode électrique) à 6,8 l/100 km (batterie vide) ; rejets CO2: de 26 à 33 g/km (WLTP)

Prix

A partir de 55.740 euros (break), déductibilité fiscale: 100%

+ Esthétique valorisante, aspects pratiques intéressants, confort global, hybridation réussie et autonomie électrique correcte

- Tarif de marque premium, surcoût élevé et perte de coffre par rapport à la Passat, dosage des freins peu naturel (hybride)

Techniquement, cette Arteon (qui existe aussi en berline-coupé) est proche de la Passat, mais plus longue. Tout profit pour l'espace aux jambes à l'arrière, très généreux. Et, malgré le poupe fuyante, le crâne des plus grands ne frotte jamais le plafond. La place centrale est par contre assez étroite et ferme. Et si le coffre perd près de 100 litres par rapport à celui d'une Passat break, il reste logeable. A l'avant, la finition est robuste, mais le design peu original. L'Arteon a droit aux équipements de confort de la Passat et les sensations de conduite sont similaires: la tenue de route est efficace et sécurisante, à défaut d'être joueuse. On vous conseille l'amortissement piloté optionnel, qui améliore le confort. Sous le capot, il y a des moteurs à essence (150, 190 ou 320 ch) et diesel (150 ou 200 ch), mais aussi un propulseur hybride plug-in essence-électricité. Fort de 218 ch cumulés, celui-ci est performant. Et la transition entre les modes de fonctionnement thermique et électrique se fait en douceur. Nous avons parcouru 45 kilomètres avec un plein d'électricité. Batterie vide, le mode électrique pur n'est plus disponible et la voiture évolue comme une hybride classique: la batterie se charge via le moteur à essence et en récupérant de l'énergie à la décélération. La consommation est alors d'environ 7 l/100 km en conduite courante. Cette variante hybride reste nettement plus chère que ses soeurs thermiques mais séduira les indépendants et sociétés grâce à sa déductibilité fiscale de 100%. Les plus rationnels ne manqueront cependant pas de rappeler qu'à moteur équivalent, cette Arteon hybride coûte 3.000 euros de plus qu'une Passat, en étant moins pratique et pas plus dynamique. A vous de voir si le style justifie cette dépense...