"L'administration de la TVA a émis, mardi, une nouvelle directive concernant la déduction des frais de TVA sur les voitures de société. À partir de cette année, l'on se basera sur une évaluation préalable des kilomètres professionnels réellement parcourus. Dans une majorité de cas, les voitures de société deviendront plus chères. En outre, cette nouvelle interprétation engendrera une augmentation considérable des charges administratives incombant aux entreprises", estime la FEB.

"La FEB attire l'attention sur le fait que le débat relatif au régime fiscal des voitures de société figure à l'agenda des négociations gouvernementales, et ne doute pas qu'il sera mené de manière nuancée dans ce cadre. Elle s'étonne que l'administration outrepasse ici ses compétences, en décidant d'initiative - par le biais d'une nouvelle interprétation administrative - d'une augmentation de la fiscalité. La FEB réclame dès lors que cette décision soit revue dans les meilleurs délais", ajoute pour sa part Alain Lecoq, spécialiste de la TVA à la FEB.

Trends.be avec Belga

"L'administration de la TVA a émis, mardi, une nouvelle directive concernant la déduction des frais de TVA sur les voitures de société. À partir de cette année, l'on se basera sur une évaluation préalable des kilomètres professionnels réellement parcourus. Dans une majorité de cas, les voitures de société deviendront plus chères. En outre, cette nouvelle interprétation engendrera une augmentation considérable des charges administratives incombant aux entreprises", estime la FEB. "La FEB attire l'attention sur le fait que le débat relatif au régime fiscal des voitures de société figure à l'agenda des négociations gouvernementales, et ne doute pas qu'il sera mené de manière nuancée dans ce cadre. Elle s'étonne que l'administration outrepasse ici ses compétences, en décidant d'initiative - par le biais d'une nouvelle interprétation administrative - d'une augmentation de la fiscalité. La FEB réclame dès lors que cette décision soit revue dans les meilleurs délais", ajoute pour sa part Alain Lecoq, spécialiste de la TVA à la FEB. Trends.be avec Belga