Les matières premières devant servir à la confection de masques de protection contre le coronavirus sont très prisées. Veritas prévoit 300.000 tissus prédécoupés. C'est normalement une quantité qui est utilisée en deux ans de temps chez nous. Avec le million de mètres de ruban, ils permettront de produire 1,8 million de masques de protection.

En quelques jours, la quantité de tissus prédécoupés commandée auprès de Veritas doit permettre de confectionner 120.000 masques. C'est l'équivalent de la vente dans tous les magasins Veritas de Belgique l'an dernier à la même période.

Afin de toujours disposer de suffisamment de tissus et de rubans, les collaborateurs de la chaîne sont continuellement à la recherche de ces matières à l'étranger.

Les masques de protection en tissu prêts à porter sont également fort demandés. Veritas attend prochainement une livraison de 30.000 exemplaires réutilisables en provenance d'Italie.

Les magasins de tissus sont autorisés à rouvrir en Belgique lundi.

Les matières premières devant servir à la confection de masques de protection contre le coronavirus sont très prisées. Veritas prévoit 300.000 tissus prédécoupés. C'est normalement une quantité qui est utilisée en deux ans de temps chez nous. Avec le million de mètres de ruban, ils permettront de produire 1,8 million de masques de protection. En quelques jours, la quantité de tissus prédécoupés commandée auprès de Veritas doit permettre de confectionner 120.000 masques. C'est l'équivalent de la vente dans tous les magasins Veritas de Belgique l'an dernier à la même période. Afin de toujours disposer de suffisamment de tissus et de rubans, les collaborateurs de la chaîne sont continuellement à la recherche de ces matières à l'étranger. Les masques de protection en tissu prêts à porter sont également fort demandés. Veritas attend prochainement une livraison de 30.000 exemplaires réutilisables en provenance d'Italie. Les magasins de tissus sont autorisés à rouvrir en Belgique lundi.