La transaction est prévue en numéraire, et devrait être achevée au deuxième semestre 2022 sous couvert d'obtention d'autorisations des régulateurs requises, précise le communiqué du groupe. Ce dernier avait annoncé il y a quelques mois la création d'une entité regroupant ses marques de thé afin de se concentrer sur ses segments jugés plus stratégiques.

En 2019, la division thés représentait un chiffre d'affaires de deux milliards d'euros, selon Unilever.

La transaction est prévue en numéraire, et devrait être achevée au deuxième semestre 2022 sous couvert d'obtention d'autorisations des régulateurs requises, précise le communiqué du groupe. Ce dernier avait annoncé il y a quelques mois la création d'une entité regroupant ses marques de thé afin de se concentrer sur ses segments jugés plus stratégiques. En 2019, la division thés représentait un chiffre d'affaires de deux milliards d'euros, selon Unilever.