Unilever annonce le rachat d'actifs de GlaxoSmithKline en Asie pour 3,3 milliards d'euros

03/12/18 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Belga

Le géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever a annoncé lundi le rachat d'actifs en Asie du groupe britannique GlaxoSmithKline (GSK), qui possède notamment les boissons Horlicks, pour un total de 3,3 milliards d'euros.

Unilever annonce le rachat d'actifs de GlaxoSmithKline en Asie pour 3,3 milliards d'euros

Le siège d'Unilever à Amsterdam. © Getty Images

"Unilever annonce aujourd'hui (lundi) avoir signé un accord sur l'acquisition du portefeuille 'santé, aliments et boissons' de GlaxoSmithKline en Inde, au Bangladesh et dans 20 autres marchés principalement en Asie", a déclaré Unilever dans un communiqué.

Cette transaction s'inscrit dans la stratégie du groupe d'augmenter sa présence dans les catégories santé et aliments ainsi que dans les marchés émergents en forte croissance, a-t-il précisé. La filiale indienne du groupe, Hindustan Unilever Limited (HUL), sera ainsi fusionnée avec GSK CH India, la filiale cotée en Bourse de GlaxoSmithKline en Inde. "Je suis convaincu que cette fusion créera une valeur significative pour les actionnaires grâce aux synergies des revenus et des coûts", a estimé Sanjiv Mehta, CEO d'Hindustan Unilever.

En tant que "leader incontesté des catégories 'santé, aliments et boissons' en Inde", les produits de GSK CH, comme les boissons Horlicks, ont traversé les générations des familles d'Asie du Sud, selon le communiqué. Unilever fera également l'acquisition de 82% du capital de la filiale de GSK au Bangladesh ainsi que certains actifs et opérations commerciales dans 20 autres marchés principalement en Asie, a indiqué le groupe basé à Rotterdam et Londres.

Le géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire, qui emploie quelque 169.000 personnes à travers le monde, est notamment connu pour ses marques Dove, Knorr, Lipton et Magnum. Cette acquisition est la première depuis l'annonce d'Unilever fin novembre du départ de son directeur général Paul Polman, moins de deux mois après le renoncement retentissant du groupe à déménager son siège social de Londres vers Rotterdam.

Nos partenaires