Les géants du Net se voient régulièrement épinglés pour leur gestion des données, leurs pratiques controversées ou leur gigantisme. Et même si certaines affaires éclatent, cela ne signifie pas qu'ils ne font rien pour protéger leurs utilisateurs ou leur réseau. La firme de Mark Zuckerberg a ainsi récemment dévoilé quelques...

Les géants du Net se voient régulièrement épinglés pour leur gestion des données, leurs pratiques controversées ou leur gigantisme. Et même si certaines affaires éclatent, cela ne signifie pas qu'ils ne font rien pour protéger leurs utilisateurs ou leur réseau. La firme de Mark Zuckerberg a ainsi récemment dévoilé quelques chiffres concernant sa lutte contre les " faux comptes " Facebook. Pas moins de 6,6 milliards d'entre eux ont été supprimés par Facebook en 2019. Un record. La plupart étant créés par des bots, des algorithmes qui génèrent de faux profils. Ce véritable fléau (Twitter, notamment, est aussi en guerre contre ces faux comptes) est pris très au sérieux car ceux-ci polluent les réseaux et piègent les utilisateurs. Vu leur nombre, Facebook ne peut évidemment neutraliser ces faux comptes en travaillant seulement à l'échelle humaine. Le réseau social a donc développé une intelligence artificielle baptisée DEC (Deep Entity Classification) pour les détecter et les supprimer. Cette IA serait capable d'analyser les comportements des profils et leurs différentes interactions sur le réseau. Notamment les suivis des pages et des groupes, les demandes d'amis, etc. Il faut savoir qu'une course poursuite s'est engagée avec les bots qui s'adaptent au point de troubler la détection de Facebook. Mais la DEC serait désormais en mesure de beaucoup mieux identifier ces arnaques, analysant pas moins de 20.000 données sur chaque profil suspect. Elle aurait ainsi réussi à diminuer de 27% le volume des faux comptes sur le réseau. Aujourd'hui, ils ne représenteraient plus " que " 5% des comptes Facebook...