Le Salon de l'Auto 2023 aura bel et bien lieu du 14 au 22 janvier 2023, au Heysel, après deux ans d'absence pour cause de covid. Ce sera la 100e édition. La fédération des importateurs d'autos (Febiac) est parvenue à mettre en place un Salon, ce qui n'était pas gagné d'avance. "Ce sera un Salon plus concentré, plus qualitatif, plus informatif" assure Jean-Paul Ren...

Le Salon de l'Auto 2023 aura bel et bien lieu du 14 au 22 janvier 2023, au Heysel, après deux ans d'absence pour cause de covid. Ce sera la 100e édition. La fédération des importateurs d'autos (Febiac) est parvenue à mettre en place un Salon, ce qui n'était pas gagné d'avance. "Ce sera un Salon plus concentré, plus qualitatif, plus informatif" assure Jean-Paul Renaux, président du comité Salon à la Febiac. Ce Salon devrait se montrer nettement plus attractif que le Mondial à Paris d'octobre dernier, boudé par un grand nombre de marques, qui n'occupait que 3 palais à la porte de Versailles. Celui de Bruxelles sera plus ample et plus complet, même s'il n'aura pas la taille des éditions d'avant la pandémie. Avec un bon tiers de surface en moins, il occupera toutefois 5 palais. "Mais nous aurons une excellente représentativité du marché, car 95% des marques, en part de marché, seront présentes" dit Gabriel Goffoy, directeur de la communication à la Febiac et du Salon.Hormis Volvo, toutes les grandes marques sont présentes, y compris Tesla, qui n'aime guère les Salons. Jaguar, Land Rover et Mercedes ont aussi choisi de ne pas tenir de stand, mais quelques modèles figureront sur des podiums The Avenue, qui remplacent l'ancien palais Dream Car.De nombreuses marques chinoises viendront au Salon : BYD, BAIC, Seres, DFSK, MG, Maxus.La fréquentation attendue sera plus réduite que celle d'avant le covid, où elle tournait autour de 500.000 visiteurs. "Nous visons autour des 300.000 visiteurs" dit Jean-Paul Renaux. Il serait difficile, du reste, d'aller plus haut, "car le nouveau format ne permet pas d'accueillir plus de 75.000 visiteurs par jour." Au-delà ce serait trop inconfortable. Le tarif du ticket diminue pour tenir compte de la taille plus petite du Salon (12,5 euros tarif plein à la place de 15 euros).