Selon les constats de Statbel, les femmes travaillent plus souvent à domicile que les hommes. Si, pendant des années, on n'a observé pratiquement aucune différence entre le pourcentage de salariées qui travaillaient de la maison et celui de leurs collègues masculins, ce n'est plus le cas ces dernières années. En 2019, 20,4% des salariés féminins travaillaient à domicile de manière occasionnelle ou habituelle, contre une part de 17,4% pour les hommes.

Le travail à domicile est le plus fréquent chez les salariés qui habitent à Bruxelles: près de 24%, contre 20% en Flandre et 14,8% en Wallonie. Il l'est toutefois encore davantage parmi ceux qui y travaillent que ceux qui y résident. En 2019, cela a en effet concerné 29,8% des salariés dont le lieu de travail se situe dans la capitale, pour 18,1% au nord du pays et 13,6% au sud.

Environ un cinquième des salariés qui habitent en Belgique mais travaillent à l'étranger ont fait du travail à domicile en 2019.

Cette pratique est surtout le chef des personnes à niveau d'instruction élevé, pour des fonctions supérieures et est la plus fréquente dans les secteurs de l'enseignement et de l'information et la communication. On la retrouve par contre beaucoup moins dans les secteurs des transports et de l'entreposage et de la santé humaine et de l'action sociale. (

Selon les constats de Statbel, les femmes travaillent plus souvent à domicile que les hommes. Si, pendant des années, on n'a observé pratiquement aucune différence entre le pourcentage de salariées qui travaillaient de la maison et celui de leurs collègues masculins, ce n'est plus le cas ces dernières années. En 2019, 20,4% des salariés féminins travaillaient à domicile de manière occasionnelle ou habituelle, contre une part de 17,4% pour les hommes. Le travail à domicile est le plus fréquent chez les salariés qui habitent à Bruxelles: près de 24%, contre 20% en Flandre et 14,8% en Wallonie. Il l'est toutefois encore davantage parmi ceux qui y travaillent que ceux qui y résident. En 2019, cela a en effet concerné 29,8% des salariés dont le lieu de travail se situe dans la capitale, pour 18,1% au nord du pays et 13,6% au sud. Environ un cinquième des salariés qui habitent en Belgique mais travaillent à l'étranger ont fait du travail à domicile en 2019. Cette pratique est surtout le chef des personnes à niveau d'instruction élevé, pour des fonctions supérieures et est la plus fréquente dans les secteurs de l'enseignement et de l'information et la communication. On la retrouve par contre beaucoup moins dans les secteurs des transports et de l'entreposage et de la santé humaine et de l'action sociale. (