Ceux-ci attendent surtout la grande affluence pour ce week-end, un mardi étant habituellement un jour très calme dans les magasins.
"Si les commerçants de proximité constatent plus de passage pour un jour de semaine, ce n'est pas l'affluence des grands jours", confirme l'UCM dans un communiqué. "L'une des explications avancées est qu'ils ont été nombreux à pratiquer des ventes couplées et que les clients se pressent donc moins dès le premier jour des soldes".

Malgré cette nuance, les soldes "démarrent bien", estime l'UCM, "en particulier dans les grandes villes". Selon Comeos, les résultats seraient plus encourageants en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles.
Sans surprise, les articles d'été sont les plus prisés. "Les remises affichées sont supérieures à 20 % dans un peu plus de sept commerces indépendants sur dix, et à plus de 30 % dans un tiers des cas (29,5 %)", indique l'UCM pour Bruxelles et la Wallonie. "Des remises qui vont aller en augmentant tout au long du mois de juillet puisque six commerçants sur dix vont réaliser des soldes à l'américaine", augmentant leurs réductions au fil du temps jusqu'à vendre, parfois, à perte.

"Les commerçants gardent le sourire car ils savent que les clients seront au rendez-vous. Notamment lors du premier week-end des soldes", conclut l'UCM.

Ceux-ci attendent surtout la grande affluence pour ce week-end, un mardi étant habituellement un jour très calme dans les magasins. "Si les commerçants de proximité constatent plus de passage pour un jour de semaine, ce n'est pas l'affluence des grands jours", confirme l'UCM dans un communiqué. "L'une des explications avancées est qu'ils ont été nombreux à pratiquer des ventes couplées et que les clients se pressent donc moins dès le premier jour des soldes".Malgré cette nuance, les soldes "démarrent bien", estime l'UCM, "en particulier dans les grandes villes". Selon Comeos, les résultats seraient plus encourageants en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles. Sans surprise, les articles d'été sont les plus prisés. "Les remises affichées sont supérieures à 20 % dans un peu plus de sept commerces indépendants sur dix, et à plus de 30 % dans un tiers des cas (29,5 %)", indique l'UCM pour Bruxelles et la Wallonie. "Des remises qui vont aller en augmentant tout au long du mois de juillet puisque six commerçants sur dix vont réaliser des soldes à l'américaine", augmentant leurs réductions au fil du temps jusqu'à vendre, parfois, à perte."Les commerçants gardent le sourire car ils savent que les clients seront au rendez-vous. Notamment lors du premier week-end des soldes", conclut l'UCM.