C'est dans des petits laboratoires d'Anderlecht que Fyteko a mis au point un biostimulant capable de renforcer la résistance des plantes à la sécheresse. Le produit, baptisé Nurspray, avait d'abord séduit des pays lointains, notamment l'Argentine et l'Ukraine. Mais ces derniers mois, il intéresse de plus en plus d'acteurs européens. Ce produit naturel rép...

C'est dans des petits laboratoires d'Anderlecht que Fyteko a mis au point un biostimulant capable de renforcer la résistance des plantes à la sécheresse. Le produit, baptisé Nurspray, avait d'abord séduit des pays lointains, notamment l'Argentine et l'Ukraine. Mais ces derniers mois, il intéresse de plus en plus d'acteurs européens. Ce produit naturel répond en effet à la demande de verdissement de l'agriculture et Fyteko affiche désormais deux belles références: elle est reprise parmi les 1.000 solutions de la fondation Solar Impulse et elle a été sélectionnée (avec un joli financement à la clé) par l'European Innovation Council Accelerator, qui récompense les start-up européennes les plus innovantes. Fyteko ne veut pas brûler les étapes pour autant. "Notre métier, c'est de développer des biomolécules, rappelle Guillaume Wegria, CEO et fondateur de Fyteko avec Juan Carlos Cabrera. Nous ne vendons pas en direct, nous travaillons avec des partenaires pour nos développements commerciaux." Le groupe Sumi-Agro lui a ouvert des portes en France et c'est maintenant le belge Janssen Pharmaceutical, via sa filiale focalisée sur l'agriculture Janssen PMP, qui va essayer d'implanter le Nurspray de Fyteko dans une série de pays, en Europe et ailleurs. Ces belles perspectives incitent Fyteko à songer à l'étape suivante, à savoir la construction d'une usine de production afin d'être en mesure de répondre à la demande croissante pour ses biostimulants naturels. "J'espère que nous pourrons faire cela en Belgique, ce serait formidable d'apporter notre contribution à la réindustrialisation du pays", confie Guillaume Wegria. L'entreprise, soutenue par l'Innovation Fund d'Essenscia, devrait procéder à une levée de fonds en 2023 afin de financer son développement industriel.