"Le Spa Waux-Hall Club est une association qui a pour but de constituer un centre de réunions amicales, intellectuelles, scientifiques, économiques, artistiques et littéraires, libre de toute tendance politique, culturelle ou philosophique, en vue de développer les liens et les relations sociales et professionnelles entre ses membres."
...

"Le Spa Waux-Hall Club est une association qui a pour but de constituer un centre de réunions amicales, intellectuelles, scientifiques, économiques, artistiques et littéraires, libre de toute tendance politique, culturelle ou philosophique, en vue de développer les liens et les relations sociales et professionnelles entre ses membres." Tout est dit ou presque en cet article 2 des statuts du club spadois. Car plus qu'un cercle d'affaires, il s'agit bien d'un club, un peu au sens qu'on lui attribue outre-Manche. Il règne ici un petit parfum d'exception et de rareté, qui se traduit tant par le choix des invités que par le nombre relativement restreint (une petite trentaine) d'événements organisés chaque année. Pour autant, le Spa Waux-Hall Club ne se veut pas élitiste. Il n'est pas inaccessible même si, pour y être adoubé, il faut montrer patte blanche et bénéficier du parrainage de deux membres - ils sont actuellement au nombre de 245. Ils se recrutent presque exclusivement parmi les chefs d'entreprise et membres de comités de direction, à quoi s'ajoutent quelques titulaires de profession libérale, professeurs d'université, artistes, sportifs et journalistes de renom. "Plutôt que comme un cercle d'affaires, nous nous présentons comme un club d'hommes et de femmes d'affaires, dont la volonté de porter au plus haut les valeurs de l'initiative et de l'acte d'entreprendre comme levier de développement est primordiale et va bien au-delà de celle d'y réaliser des affaires, détaille Etienne Proesmans, cofondateur du club. A l'époque - nous sommes alors en 2004 - , quelques chefs d'entreprise liégeois souhaitent créer quelque chose dans la région, car il n'existe pas de club d'affaires en Wallonie. A Liège, le projet n'aboutit pas ; en revanche, un lieu est en cours de rénovation à Spa: le Waux-Hall. Cette bâtisse remarquable a été le premier casino d'Europe au 18e siècle. Spa est de surcroît une ville thermale authentique, un lieu d'histoire exceptionnelle en Europe. Elle est à l'origine du développement mondial, depuis plusieurs décennies, du concept du 'spa' ; elle dispose des eaux, d'un superbe théâtre royal, d'un des golfs les plus réputés du pays et d'un des plus beaux circuits automobiles du monde. Avec son environnement unique, Spa attire." Le Spa Waux-Hall Club voit officiellement le jour le 30 juin 2005. Mais la bâtisse censée l'accueillir, propriété de la commune, est toujours en rénovation. Le club débute alors ses activités au Manoir des Lébioles, puis passe au Radisson Blu Balmoral et, en 2014, au club-house du Royal Golf Club des Fagnes à Spa.Ses événements, organisés en différentes places spadoises et au-delà, se déclinent en dinner business meetings (dîners mensuels avec conférence), members business meetings (rencontres entre membres, qui présentent leur parcours professionnel), celebrity meetings (accueil de personnalités) et discovery business dinners (rendez-vous "détente"). Sans oublier le Business Golf Trophy et les Journées tropéziennes, qui se déroulent chaque année au Château de la Messardière. Ces événements de prestige ont déjà accueilli des invités de renom tels que Henri Giscard d'Estaing, Dominique de Villepin, Jacques Vergès, Mark Eyskens, Christine Ockrent, l'archiduc Christian d'Autriche, Alain Hubert, la princesse Esmeralda de Belgique, Gonzague Saint Bris, Loïck Peyron ou encore Xavier Bertrand. La liste comprend nombre de personnalités hexagonales. Un tropisme que reconnaît et affiche clairement Etienne Proesmans, dont une partie de la carrière s'est déroulée outre-Quiévrain, au sein d'AG2R La Mondiale: "Nous sommes un club francophone et francophile. J'ai constitué lors de mon passage à Paris un carnet d'adresses qui m'est aujourd'hui fort utile pour inviter des personnalités françaises". Par ailleurs, le Spa Waux-Hall Club est certes francophone, mais son ouverture interrégionale lui vaut d'attirer également des membres germanophones et néerlandophones. Et s'il est un caractère qui lui est propre dans le secteur des cercles d'affaires, c'est bien son caractère convivial, presque intime: "Lors de chaque événement, tous les hôtes sont accueillis personnellement ; nous avons l'ambition d'exceller dans la qualité de l'accueil, de même que dans la personnalisation des relations entre membres. Nous portons la volonté de convivialité au plus haut niveau, enchaîne Etienne Proesmans. Durant la soirée, nous veillons à ce que tout le monde rencontre la majorité des participants et puisse s'entretenir avec l'orateur." Etienne Proesmans est président de Spa Waux-Hall Club Management, la société en charge de la gestion du club. Le conseil d'administration de l'ASBL Spa Waux-Hall Club est présidé par Philippe Suinen, ancien patron de l'Awex et de la CCI Wallonie, qu'épaulent deux vice-présidents: Jean Steffens, administrateur délégué d'Impact Diffusion, et Michel Grignard, honorary partner de BDO. Un conseil au sein duquel on croise notamment Roland Gillet, professeur à la Sorbonne et à l'ULB, Bernard Caprasse, gouverneur honoraire de la province du Luxembourg, Laurent Weerts, partner chez Deloitte, ou Nathalie Maillet, administrateur délégué du Circuit de Spa-Francorchamps. "Les administrateurs sont les premiers ambassadeurs du club, souligne Etienne Proesmans. Ils sont également les garants de ses valeurs. Je prête une oreille très attentive à leurs analyses et à leurs propos." Le Spa Waux-Hall Club entend cultiver sa différence en capitalisant sur ses valeurs. Dont "la volonté de porter au plus haut les valeurs de l'initiative et de l'acte d'entreprendre comme levier de développement" ou encore "l'ambition de l'excellence dans la qualité de l'accueil réservé à chacun des membres lors de tout événement, de même que dans la personnalisation des relations entre ceux-ci, avec une volonté absolue de convivialité au plus haut niveau". L'association, qui fête cette année ses 15 ans d'existence, a réussi au fil du temps à devenir "un espace et un réseau conjuguant rencontres d'affaires et plaisirs d'exception". Pour la plus grande satisfaction de ses membres.