A cette fin, la société néerlandaise vient de débourser 200 millions d'euros pour l'achat de 18 nouveaux trains au groupe français Alstom, auquel il avait déjà commandé, il y a trois ans, 79 trains dont l'exploitation doit débuter en 2021.

Dès cette date, une liaison à grande vitesse remplacera, entre Bruxelles et Amsterdam, la ligne exploitée "provisoirement" depuis plusieurs années après le fiasco des trains Fyra.

Victimes d'incidents techniques à répétition et de retards systématiques, ces derniers s'étaient vus interdits de circulation en Belgique quelques mois après leur entrée en exploitation. L'affaire avait donné lieu à une enquête parlementaire aux Pays-Bas et s'était soldée par une perte sèche de 67 millions d'euros pour la NS, rappelle L'Echo.

Concurrencé sur la ligne Bruxelles-Amsterdam, le Thalys conservera son monopole sur le trajet Paris-Bruxelles où il restera le seul groupe ferroviaire à exploiter une ligne à haute vitesse.