Selon Greenly, son nouveau calculateur permet à chaque entreprise d'estimer "en quelques minutes sa consommation de CO2 annuelle. Il permet de comprendre en quelques minutes ses grands postes d'émissions: bureaux, chauffage, électricité, transports etc.." Le test permet de se faire rapidement une première idée, avant d'engager une vraie démarche de bilan carbone.

À la fin du test, Greenly propose une analyse des émissions en fonction de ses scope d'émissions, selon la méthode réglementaire. Celle-ci permet de mesurer plus complètement ses émissions.

Scope 1 : les émissions directes

Il regroupe les émissions de GES provenant des sources contrôlées par l'organisation, notamment liées à la fabrication d'un produit.

Scope 2 : les émissions indirectes liées aux consommations énergétiques

Il regroupe les émissions associées à la production d'électricité, de chaleur ou de vapeur importée pour les activités de l'organisation.Cette première étape permet de sensibiliser avant de lancer un vrai bilan carbone déployé selon la méthode réglementaire.

Scope 3 : les autres émissions indirectes

Il regroupe toutes les autres émissions pas comptabilisées en scope 1, et 2 mais liées à la chaîne de valeur complète, par exemple : l'achat de matières premières, de services, les déplacements des salariés, transport, déchets, utilisation et fin de vie des produits, immobilisation...

Selon Greenly, son nouveau calculateur permet à chaque entreprise d'estimer "en quelques minutes sa consommation de CO2 annuelle. Il permet de comprendre en quelques minutes ses grands postes d'émissions: bureaux, chauffage, électricité, transports etc.." Le test permet de se faire rapidement une première idée, avant d'engager une vraie démarche de bilan carbone. À la fin du test, Greenly propose une analyse des émissions en fonction de ses scope d'émissions, selon la méthode réglementaire. Celle-ci permet de mesurer plus complètement ses émissions. Scope 1 : les émissions directesIl regroupe les émissions de GES provenant des sources contrôlées par l'organisation, notamment liées à la fabrication d'un produit. Scope 2 : les émissions indirectes liées aux consommations énergétiquesIl regroupe les émissions associées à la production d'électricité, de chaleur ou de vapeur importée pour les activités de l'organisation.Cette première étape permet de sensibiliser avant de lancer un vrai bilan carbone déployé selon la méthode réglementaire. Scope 3 : les autres émissions indirectesIl regroupe toutes les autres émissions pas comptabilisées en scope 1, et 2 mais liées à la chaîne de valeur complète, par exemple : l'achat de matières premières, de services, les déplacements des salariés, transport, déchets, utilisation et fin de vie des produits, immobilisation...