Selon l'assureur, la production pourra être augmentée de 30% et la société économisera 140 millions de yens de salaires par an (1 million d'euros).

L'installation des robots coûtera environ 200 millions de yens et il faudra débourser 15 millions de yens pour leur entretien. Ces robots seront amortis en moins de deux ans.

La technologie utilisée se base sur le système Watson d'IBM qui est décrit comme une "technologie cognitive qui peut penser comme des humains". Selon IBM, les robots peuvent analyser et interpréter les données. Fukoku veut utiliser cette technologie pour calculer les indemnités attribuées aux assurés.

Selon l'assureur, la production pourra être augmentée de 30% et la société économisera 140 millions de yens de salaires par an (1 million d'euros).L'installation des robots coûtera environ 200 millions de yens et il faudra débourser 15 millions de yens pour leur entretien. Ces robots seront amortis en moins de deux ans. La technologie utilisée se base sur le système Watson d'IBM qui est décrit comme une "technologie cognitive qui peut penser comme des humains". Selon IBM, les robots peuvent analyser et interpréter les données. Fukoku veut utiliser cette technologie pour calculer les indemnités attribuées aux assurés.