Au niveau des activités, Energy & Surface Technologies, "l'évolution de la demande pour les matériaux pour cathodes (le pôle "positif" d'une batterie, sorte de réservoir d'énergie, NDLR.) s'est détériorée au cours des derniers mois (...). En Chine, la demande pour les véhicules électriques a considérablement diminué (...). En Corée, suite à plusieurs incidents de sécurité, une proportion importante des systèmes de stockage d'énergie déjà installés a été arrêtée et, plus récemment, la production de tout nouveau système a cessé. De plus, Umicore est affectée par le report du lancement d'une plateforme importante pour voiture électrique en Chine", peut-on lire dans le communiqué.

L'ensemble de ces facteurs implique que "les perspectives précédemment formulées de 100.000 tonnes de ventes de matériaux pour cathodes en 2019 et 175.000 tonnes de capacité d'ici la fin 2021 seront plus vraisemblablement atteints avec un retard de 12 à 18 mois. Le calendrier de mise en service et de montée en puissance des nouvelles capacités a été ajusté en conséquence", précise le groupe.

Visiblement, les revenus et les marges du business group sont aussi touchés par une baisse sensible du prix du cobalt et par l'afflux de cobalt provenant de l'exploitation minière artisanale qui permet à plusieurs concurrents de vendre à des prix réduits des produits contenant du cobalt.

Enfin, l'entreprise indique que l'usine d'Hoboken a subi, comme prévu, un arrêt prolongé au premier trimestre 2019 pour permettre un ensemble d'investissements et de travaux d'entretien périodiques. "Ces investissements ont été achevés avec succès et les améliorations techniques qui en résultent seront bénéfiques à la performance de l'usine cette année".

Pour 2020, Umicore table toujours sur une croissance significative des revenus et des bénéfices; toutefois en deçà des indications antérieures.

"Je suis persuadé que notre stratégie d'être un leader dans les matériaux destinés à la mobilité propre et dans le recyclage permet de disposer d'une direction claire et prometteuse pour la croissance de l'entreprise au cours des prochaines décennies", a déclaré le CEO Marc Grynberg.

Au niveau des activités, Energy & Surface Technologies, "l'évolution de la demande pour les matériaux pour cathodes (le pôle "positif" d'une batterie, sorte de réservoir d'énergie, NDLR.) s'est détériorée au cours des derniers mois (...). En Chine, la demande pour les véhicules électriques a considérablement diminué (...). En Corée, suite à plusieurs incidents de sécurité, une proportion importante des systèmes de stockage d'énergie déjà installés a été arrêtée et, plus récemment, la production de tout nouveau système a cessé. De plus, Umicore est affectée par le report du lancement d'une plateforme importante pour voiture électrique en Chine", peut-on lire dans le communiqué. L'ensemble de ces facteurs implique que "les perspectives précédemment formulées de 100.000 tonnes de ventes de matériaux pour cathodes en 2019 et 175.000 tonnes de capacité d'ici la fin 2021 seront plus vraisemblablement atteints avec un retard de 12 à 18 mois. Le calendrier de mise en service et de montée en puissance des nouvelles capacités a été ajusté en conséquence", précise le groupe. Visiblement, les revenus et les marges du business group sont aussi touchés par une baisse sensible du prix du cobalt et par l'afflux de cobalt provenant de l'exploitation minière artisanale qui permet à plusieurs concurrents de vendre à des prix réduits des produits contenant du cobalt. Enfin, l'entreprise indique que l'usine d'Hoboken a subi, comme prévu, un arrêt prolongé au premier trimestre 2019 pour permettre un ensemble d'investissements et de travaux d'entretien périodiques. "Ces investissements ont été achevés avec succès et les améliorations techniques qui en résultent seront bénéfiques à la performance de l'usine cette année". Pour 2020, Umicore table toujours sur une croissance significative des revenus et des bénéfices; toutefois en deçà des indications antérieures. "Je suis persuadé que notre stratégie d'être un leader dans les matériaux destinés à la mobilité propre et dans le recyclage permet de disposer d'une direction claire et prometteuse pour la croissance de l'entreprise au cours des prochaines décennies", a déclaré le CEO Marc Grynberg.