Les avocats de Loyens & Loeff décrochent le titre de cabinet de l'année. La récompense a été décernée au vainqueur lors de la cérémonie des Trends Legal Awards. Organisé le 19 novembre à Bruxelles, à l'Event Lounge, cet événement unique sur le marché belge du droit met à l'honneur les cabinets d'avocats et les départements juridiques les plus performants de l'année.

Outre le prix principal, remporté par Loyens & Loeff, huit autres trophées ont été remis aux cabinets les plus pointus dans une série de domaines d'expertise, comme le droit fiscal, le droit bancaire ou le droit social. Pour la première fois cette année, un prix dédié au meilleur environnement de travail a été décerné : c'est le cabinet NautaDuthil qui l'a décroché. Deux prix spéciaux ont également été attribués aux initiatives les plus audacieuses dans le domaine des technologies du droit. Un premier prix récompense Darts-IP, une scale-up de la legaltech en plein essor, active dans le domaine de la propriété intellectuelle. Un deuxième prix récompense le cabinet d'avocats Laga pour ses nombreuses initiatives numériques.

Ce que nous vendons, ce n'est pas de l'information juridique, c'est de la connaissance, de l'expérience.

Orienté droit fiscal

Loyens & Loeff est un bureau bruxellois comptant 160 collaborateurs, dont une centaine d'avocats. Fraîchement installé dans de nouveaux espaces donnant sur le parc du Cinquantenaire à Bruxelles, ce cabinet d'affaires full services couvre l'ensemble des matières juridiques auxquelles sont confrontés ses clients. Ces derniers sont des entreprises belges et étrangères investissant en Belgique.

La particularité de Loyens & Loeff est d'être un cabinet très fortement orienté sur les questions fiscales. Pas moins de 35% des avocats appartiennent au département tax. " C'est une proportion assez unique sur le marché belge ", souligne Marc Vermylen, managing partner de Loyens & Loeff. Cette situation s'explique par le fait que le cabinet est historiquement issu d'une fusion entre un bureau de fiscalistes et un bureau d'avocats civilistes. " Les problématiques fiscales sont transversales à tous les secteurs. Nous aurons toujours le réflexe de les traiter pour nos clients ", ajoute Marc Vermylen. Preuve de cette expertise pointue, le cabinet décroche également cette année encore le prix du meilleur cabinet en droit fiscal !

Un cabinet indépendant focalisé sur le Benelux

Présent dans le Benelux et en Suisse, mais aussi à New York, Londres, Paris, Hong Kong, Singapour ou Tokyo via de petits bureaux de liaison, Loyens & Loeff peut compter au total sur un réseau de 1.500 collaborateurs, dont la plupart sont situés aux Pays-Bas. En 2018, la structure internationale réalisait 328 millions d'euros de chiffre d'affaires. A Bruxelles, la moitié des revenus sont assurés par des clients étrangers, venant du " grand frère " néerlandais, mais aussi de France, de Grande-Bretagne, d'Allemagne, etc. Le cabinet a fait le choix de rester une structure indépendante, focalisée sur le Benelux et la Suisse. Loyens & Loeff n'a pas l'intention de rejoindre une alliance internationale comme d'autres bureaux d'avocats. Le cabinet fonctionne via des partenariats bilatéraux avec des best friends, des cabinets prêts à collaborer sur des dossiers internationaux et à renvoyer certains dossiers qui ont un volet belge vers le bureau bruxellois.

Adepte du change management, le managing partner Marc Vermylen a mis en place une nouvelle stratégie de conquête et de fidélisation des clients. " Le monde change très rapidement, explique-t-il. Le contexte dans lequel nous travaillons est plus compétitif qu'auparavant. Le marché n'est plus un marché de vendeurs, mais un marché d'acheteurs de services juridiques. Les clients sont plus exigeants. Nous devons leur démontrer que nous sommes là pour leur offrir des solutions. Ce que nous vendons, ce n'est pas de l'information juridique, c'est de la connaissance, de l'expérience, du know-how. "

Le numérique, une opportunité

Le cabinet ne craint pas les effets de la digitalisation sur le secteur du droit. Il veut plutôt en saisir les opportunités : " La technologie permet d'optimiser notre façon de travailler. Si nous pouvons automatiser une partie de notre travail de due diligence ( un procédé de vérifications juridiques parfois répétitif, Ndlr), ce sera une bonne chose pour notre client et pour nous ", avance le managing partner. Des logiciels d'automatisation, commercialisés par des start-up de la legaltech, proposent déjà ce type de produits. Le cabinet a également décidé d'investir dans le développement de sa propre interface, My Loyens & Loeff, qui a déjà produit plus de 10.000 documents standards de manière automatisée. A terme, cette plateforme permettra aux clients de la firme de générer leurs propres contrats-types.

Tous ces outils digitaux permettent aux collaborateurs de se concentrer sur le travail de conseil, à plus haute valeur ajoutée. " L'avenir appartient aux avocats qui ont de l'empathie, qui sont capables de se connecter à leurs clients, de comprendre leur business et leurs préoccupations, assure Marc Vermylen. Ce ne sont pas les robots qui seront capables de faire ça. "

Avocat spécialisé en droit bancaire et financier, Marc Vermylen est à la tête de Loyens & Loeff depuis quatre ans. Il se targue d'avoir contribué à la nomination de plusieurs jeunes associés ces dernières années. Début 2019, Loyens & Loeff a également attiré l'équipe d'Hakim Boularbah, avocat renommé spécialisé en litiges. Avec une centaine d'avocats, Marc Vermylen estime avoir atteint une taille critique idéale pour le marché belge. En 2018, son bureau a dégagé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros. C'est la meilleure performance du cabinet sur les 10 dernières années.

le palmarès 2019

Pour la sixième année consécutive, Roularta (éditeur de Trends-Tendances) organise les Trends Legal Awards, un événement qui récompense les cabinets d'avocats, les legaltechs et les départements juridiques les plus performants de Belgique. Les lauréats sont choisis par des jurys indépendants composés de professionnels du droit.

  • Meilleur cabinet d'avocats : Loyens & Loeff
  • Meilleur cabinet en droit social : Lydian
  • Meilleur cabinet en litiges : Quinz
  • Meilleur cabinet en droit financier : DLA Piper
  • Meilleur cabinet en droit immobilier : Schoups
  • Meilleur cabinet en droit fiscal : Loyens & Loeff
  • Meilleur cabinet en IP, IT & TMT : CMS DeBacker
  • Meilleur cabinet en droit des sociétés : Cresco
  • Meilleur environnement de travail : NautaDuthil
  • Meilleur cabinet en legaltech : Laga
  • Meilleure legaltech : Darts-IP
  • Meilleur service juridique : Nestlé