Le gabarit évolue à peine (+3 cm, soit 4,38 m), mais la plateforme est nouvelle et l'habitacle transfiguré. On trouve deux grands écrans sur la planche de bord, ainsi qu'une console flottante entre les passagers avant. Mais l'atout de cette BMW reste sa modularité, avec une banquette arrière coulissante (sauf sur les versions hybrides) et inclinable. Le coffre n'évolue pas, mais reste intéressant pour le gabarit (470 litres ou 405 pour les hybrides).

Par contre, la version longue à sept places (Gran Tourer) n'est plus au programme. Sous le capot, les moteurs à essence (136, 156 ou 204 ch) et diesel (136 ou 150 ch) sont associés d'office à une boîte automatique. On attend aussi cet été deux hybrides plug-in (225xe de 244 ch et 230xe de 326 ch), dont la batterie de 14,9 kWh offrirait jusqu'à 80 km d'autonomie en électrique.

BMW SÉRIE 2 ACTIVE TOURER, PG
BMW SÉRIE 2 ACTIVE TOURER © PG
Le gabarit évolue à peine (+3 cm, soit 4,38 m), mais la plateforme est nouvelle et l'habitacle transfiguré. On trouve deux grands écrans sur la planche de bord, ainsi qu'une console flottante entre les passagers avant. Mais l'atout de cette BMW reste sa modularité, avec une banquette arrière coulissante (sauf sur les versions hybrides) et inclinable. Le coffre n'évolue pas, mais reste intéressant pour le gabarit (470 litres ou 405 pour les hybrides). Par contre, la version longue à sept places (Gran Tourer) n'est plus au programme. Sous le capot, les moteurs à essence (136, 156 ou 204 ch) et diesel (136 ou 150 ch) sont associés d'office à une boîte automatique. On attend aussi cet été deux hybrides plug-in (225xe de 244 ch et 230xe de 326 ch), dont la batterie de 14,9 kWh offrirait jusqu'à 80 km d'autonomie en électrique.