La planche de bord est bien dessinée mais couverte de plastiques trop sombres. L'option toit panoramique illumine un peu l'ambiance. La connectivité est à jour et, à l'arrière, l'habitabilité est correcte bien que la place centrale soit étroite. Le coffre fait partie des plus grands de la catégorie mais on ne trouve pas de banquette coulissante, proposée dans les Renault Captur ou VW T-Cross. Sous le capot prend place le propulseur hybride "autorech...

La planche de bord est bien dessinée mais couverte de plastiques trop sombres. L'option toit panoramique illumine un peu l'ambiance. La connectivité est à jour et, à l'arrière, l'habitabilité est correcte bien que la place centrale soit étroite. Le coffre fait partie des plus grands de la catégorie mais on ne trouve pas de banquette coulissante, proposée dans les Renault Captur ou VW T-Cross. Sous le capot prend place le propulseur hybride "autorechargeable" de la Yaris: la batterie ne peut pas être branchée sur une prise mais se "remplit" uniquement via le moteur à essence et la récupération d'énergie à la décélération. On ne peut boucler que 2 à 3 km d'affilée en électrique mais la "pile" se recharge très vite. Et s'il est possible de faire des pointes à environ 70 km/h en électrique, c'est à condition de rouler avec un oeuf sous le pied. En conduite calme, on ressent une grande zénitude, grâce à la douceur de la boîte-pont qui distille les mêmes sensations qu'une transmission de scooter: on se laisse glisser sans à-coups. Sous forte accélération, c'est moins agréable car le moteur s'emballe assez vite. Le confort est soigné et la tenue de route efficace. En conclusion, ce petit SUV Toyota fait globalement du bon boulot. Et c'est un produit "local" puisqu'il est fabriqué sur notre continent, en France. Ce modèle séduira tout particulièrement les jeunes citadins car la douceur et la sobriété de son propulseur hybride font merveille en ville. Dommage que la politique d'équipement soit restrictive: les options ne sont pas disponibles à la carte mais dépendent du niveau de finition, ce qui impose de monter en gamme et fait vite gonfler la note.