L'accord conclu entre les deux se limite cependant pour le moment à "envisager la possibilité de collaborer à l'exploration spatiale (...) via l'accélération de leurs études conjointes portant sur un véhicule habité avec un habitacle sous pression, alimenté par une pile à combustible".

Toyota, qui avait déjà pris part à un projet en lien avec la Station spatiale internationale, veut faire un plus grand pas cette fois sur le satellite naturel de la Terre. Le véhicule présenté en infographie est un engin massif, d'aspect proche d'un char d'assaut, d'une taille équivalente à celle de deux minibus.

Mu par une pile à combustible rechargeable avec de l'hydrogène, il est conçu pour pouvoir parcourir au total 10.000 km sur la Lune, a expliqué Toyota lors d'une présentation à un forum sur l'exploration spatiale à Tokyo. Cette mission, prévue pour durer 5 ans à compter de 2029, s'inscrit dans un regain d'intérêt mondial pour la Lune dont le sol avait été foulé par l'humain pour la première fois en 1969, en la personne de Neil Armstrong.