Toyota renouvelle son petit coupé sportif. Il se nomme désormais GR86 et non plus GT86. Mais l'esprit est préservé. On retrouve un coupé "2+2 places" à propulsion comme on n'en fait plus: léger, efficace et impliquant, sans être trop puissant. Cette nouvelle génération reste fidèle à la propulsion et au moteur Boxer atmosphérique d'origine Subaru (le modèle partage toujours sa base technique avec la Subaru BRZ, bien que cette dernière ne soit plus importée en Europe). Désormais gonflé à 2,4 litres, ce bloc sans turbo délivre 234 ch, soit 34 de plus que l'ancien 2 litres. Mais c'est surtout le couple qui y gagne, passant de 205 à 250 Nm et disponible dès 3.700 tr/min contre 6.400 auparavant. Le moteur est donc nettement plus "rempli" à mi-régime, tout en s'envolant toujours joyeusement et en chantant jusqu'à 7.500 tr/min. Les développeurs ont également fortement rigidifié (+50%) la caisse. La tenue de route est donc encore plus précise qu'avant, tout en restant fun grâce à un châssis joueur, bien aidé par d'excellents pneus Michelin Pilot Sport et un autobloquant mécanique. De quoi offrir un plaisir de pilotage à l'ancienne, plein de saveur. Les sensations sont même déjà présentes dès les basses vitesses grâce à des commandes (direction, boîte manuelle) précises et sensitives. De quoi faire oublier un mobilier intérieur un peu "plastique", des places arrière symboliques, l'absence de GPS intégré ou encore de Stop&Start, qui aurait été bienvenu pour réduire la consommation en ville. Ceci dit, cette GR86 n'est jamais trop gourmande grâce à son poids contenu (les ailes, le toit et le capot sont désormais en aluminium). Elle est également (un peu) moins bruyante sur autoroute que sa devancière et se fait donc un brin plus conciliante au quotidien. Cette Toyota pourrait aussi être un investissement car ce joujou extra ne sera vendu en Europe que pendant deux ans seulement. Amateurs, hâtez-vous, avant que ce savoureux coupé ne vous file sous le nez...

Toyota gr86

GR86

Quatre cylindres à plat opposés deux à deux (Boxer), essence, 2.387 cm3 / 234 ch (172 kW)/ 250 Nm ; boîte six vitesses, manuelle ou automatique ; longueur: 4,26 m ; poids: 1.264 kg

Performances

Vitesse maxi: 226 km/h ; 0-100 km/h: 6,3 s ; consommation moyenne WLTP: 8,7 l/100 km; rejets CO2: 198 g/km (WLTP).

Prix

De 34.600 à 39.090 euros. Déductibilité fiscale: 50%.

+ Rapport prix/plaisir de pilotage inégalé, châssis sportif et ludique, moteur enthousiasmant et moins pointu qu'avant, feeling des commandes (direction, boîte)

- Emissions de CO2 élevées et pas de Stop&Start, places arrière pour enfants et petit coffre, confort typé sportif (insonorisation, suspension)

Toyota renouvelle son petit coupé sportif. Il se nomme désormais GR86 et non plus GT86. Mais l'esprit est préservé. On retrouve un coupé "2+2 places" à propulsion comme on n'en fait plus: léger, efficace et impliquant, sans être trop puissant. Cette nouvelle génération reste fidèle à la propulsion et au moteur Boxer atmosphérique d'origine Subaru (le modèle partage toujours sa base technique avec la Subaru BRZ, bien que cette dernière ne soit plus importée en Europe). Désormais gonflé à 2,4 litres, ce bloc sans turbo délivre 234 ch, soit 34 de plus que l'ancien 2 litres. Mais c'est surtout le couple qui y gagne, passant de 205 à 250 Nm et disponible dès 3.700 tr/min contre 6.400 auparavant. Le moteur est donc nettement plus "rempli" à mi-régime, tout en s'envolant toujours joyeusement et en chantant jusqu'à 7.500 tr/min. Les développeurs ont également fortement rigidifié (+50%) la caisse. La tenue de route est donc encore plus précise qu'avant, tout en restant fun grâce à un châssis joueur, bien aidé par d'excellents pneus Michelin Pilot Sport et un autobloquant mécanique. De quoi offrir un plaisir de pilotage à l'ancienne, plein de saveur. Les sensations sont même déjà présentes dès les basses vitesses grâce à des commandes (direction, boîte manuelle) précises et sensitives. De quoi faire oublier un mobilier intérieur un peu "plastique", des places arrière symboliques, l'absence de GPS intégré ou encore de Stop&Start, qui aurait été bienvenu pour réduire la consommation en ville. Ceci dit, cette GR86 n'est jamais trop gourmande grâce à son poids contenu (les ailes, le toit et le capot sont désormais en aluminium). Elle est également (un peu) moins bruyante sur autoroute que sa devancière et se fait donc un brin plus conciliante au quotidien. Cette Toyota pourrait aussi être un investissement car ce joujou extra ne sera vendu en Europe que pendant deux ans seulement. Amateurs, hâtez-vous, avant que ce savoureux coupé ne vous file sous le nez...