Une bonne nouvelle économique et médicale, ce n'est pas fréquent par les temps qui courent. La biotech iTeos Therapeutics annonce la levée de 125 millions de dollars, essentiellement auprès de fonds d'investissements américains. "Cela nous permettra d'accélérer et d'étendre notre développement clinique pour identifier les indications et combinaisons les plus prometteuses pour les patients souffrant de plusieurs types de cancer, a commencé le président et CEO d'iTeos Therapeutics Michel Detheux. Ce financement renforce notre capacité à concrétiser nos plans de développement, seul ou en partenariat."
...

Une bonne nouvelle économique et médicale, ce n'est pas fréquent par les temps qui courent. La biotech iTeos Therapeutics annonce la levée de 125 millions de dollars, essentiellement auprès de fonds d'investissements américains. "Cela nous permettra d'accélérer et d'étendre notre développement clinique pour identifier les indications et combinaisons les plus prometteuses pour les patients souffrant de plusieurs types de cancer, a commencé le président et CEO d'iTeos Therapeutics Michel Detheux. Ce financement renforce notre capacité à concrétiser nos plans de développement, seul ou en partenariat."Le nouveau tour de table est emmené par les fonds américains, RA Capital Management et Boxer Capital, auxquels s'ajoutent Janus Henderson Investors, RTW Investments et Invus. Il s'agit de fonds actifs notamment dans les introductions boursières, ce qui laisse sans doute présager de l'étape suivante pour la biotech de Gosselies. Les partenaires du précédent tour de table (75 millions de dollars levés en juin 2018) ont également participé à cette levée de fonds - MPM Capital (Etats-Unis), HBM Partners (Suisse), 6 Dimensions Capital (Chine) et Curative Ventures (Etats-Unis) - ainsi que les actionnaires belges historiques : VIVES Louvain Technology Fund, Fund+, SRIW et SFPI. "Dans le contexte actuel de la crise sanitaire, le fait qu'une spin-off parvienne à attirer des investisseurs de niveau mondial est une excellente nouvelle pour tout notre écosystème biotech belge qui met en exergue notre recherche académique au bénéfice du patient", témoigne Philippe Durieux, CEO de VIVES, le fonds d'investissement technologique de l'UCLouvain, actionnaire de la première heure d'iTeos.Le siège social d'iTeos est désormais implanté à Cambridge (Massachusetts) mais ses activités de recherche sont toujours bien implantées à Gosselies. Les équipes d'iTeos sont actives dans l'immuno-oncologie. Cette approche vise à stimuler le système immunitaire afin qu'il s'attaque aux tumeurs. Dans certains cas, la tumeur parvient malheureusement à neutraliser les défenses immunitaires. Et c'est ici qu'iTeos peut intervenir. "Notre mission consiste, précisément, à identifier et bloquer ces mécanismes de résistance afin d'améliorer l'efficacité de l'immunothérapie", explique le professeur Benoit Van den Eynde, co-fondateur d'iTeos et responsable des recherches menées en ce domaine par l'Institut de Duve de l'UCLouvain et le Ludwig Institute for Cancer Research.iTeos a deux candidats-médicaments en phase clinique, A2A et TIGIT. Pour A2A, les premiers essais cliniques, très prometteurs, ont été initiés dans des hôpitaux belges. "Nous souhaitons à présent accélérer la phase 2 des essais et le développement de notre portefeuille préclinique, précise Michel Detheux. TIGIT est lui en phase I de son développement. "Le pipeline d'iTeos a le potentiel pour initier une nouvelle approche des thérapies en immuno-oncologie, ajoute Derek DiRocco, Principal, RA Capital Management. L'entreprise est bien positionnée pour réaliser une avancée significative dans le traitement de patients pour une large variété de cancer."