L'annonce, le 26 octobre 2009, par la société Polimeri de dénoncer son contrat de production de polystyrène sur le site de Feluy a provoqué la tenue d'un conseil d'entreprise extraordinaire ce lundi chez Total Petrochemicals Feluy.


"Nous voulions connaître la position précise de Total concernant la décision de Polimeri", a expliqué Vincenzo Mareagliano, secrétaire du conseil d'entreprise et délégué CSC. "Il en ressort que 2 des 3 unités de production continueront à produire des composants du polystyrène, Total Petrochemicals ayant annoncé ce lundi son intention de reprendre les installations", poursuit-il.


"Total Petrochemicals poursuivrait la production de polystyrène pour Polimeri jusque fin septembre 2011", a précisé la direction de Total Petrochemicals. "La production de polystyrène expansible (EPS) s'arrêterait fin septembre 2010 à la demande de Polimeri. Tout sera mis en oeuvre pour assurer au mieux la pérennité des activités polystyrène sur le site et atténuer les conséquences sociales et économiques", a conclu Total Petrochemicals.

La fermeture de l'unité de production d'EPS concerne 72 emplois pour lesquels la procédure de la loi Renault est déclenchée. Total Petrochemicals assure qu'il ne procédera à aucun licenciement sec.

Trends.be, avec Belga

L'annonce, le 26 octobre 2009, par la société Polimeri de dénoncer son contrat de production de polystyrène sur le site de Feluy a provoqué la tenue d'un conseil d'entreprise extraordinaire ce lundi chez Total Petrochemicals Feluy. "Nous voulions connaître la position précise de Total concernant la décision de Polimeri", a expliqué Vincenzo Mareagliano, secrétaire du conseil d'entreprise et délégué CSC. "Il en ressort que 2 des 3 unités de production continueront à produire des composants du polystyrène, Total Petrochemicals ayant annoncé ce lundi son intention de reprendre les installations", poursuit-il. "Total Petrochemicals poursuivrait la production de polystyrène pour Polimeri jusque fin septembre 2011", a précisé la direction de Total Petrochemicals. "La production de polystyrène expansible (EPS) s'arrêterait fin septembre 2010 à la demande de Polimeri. Tout sera mis en oeuvre pour assurer au mieux la pérennité des activités polystyrène sur le site et atténuer les conséquences sociales et économiques", a conclu Total Petrochemicals.La fermeture de l'unité de production d'EPS concerne 72 emplois pour lesquels la procédure de la loi Renault est déclenchée. Total Petrochemicals assure qu'il ne procédera à aucun licenciement sec. Trends.be, avec Belga