Dave Castelain et Laurent Lossignol cumulent, à eux deux, plus de 20 ans d'expérience dans le recrutement. Notamment dans le cabinet Crossfield que Dave a fondé en 2014 et qui est spécialisé dans les secteurs des banques, des assurances, du marketing et de la tech. Avec la pandémie et un marché de l'emploi tendu, le métier de recruteur a évolué.
...

Dave Castelain et Laurent Lossignol cumulent, à eux deux, plus de 20 ans d'expérience dans le recrutement. Notamment dans le cabinet Crossfield que Dave a fondé en 2014 et qui est spécialisé dans les secteurs des banques, des assurances, du marketing et de la tech. Avec la pandémie et un marché de l'emploi tendu, le métier de recruteur a évolué. "Vu le contexte, les entreprises espèrent avoir de bons candidats dans le cadre d'un recrutement peu onéreux, explique Laurent Lossignol. Parallèlement, dans notre cabinet, nous nous retrouvions avec énormément de candidatures dont on ne savait que faire. Pourquoi ne pas imaginer une solution de mise en contact simple et créer un vivier de candidats dans lequel puiser suivant des critères précis?" Laurent et Dave se sont alors lancés dans une vaste étude de marché pour évaluer ce que les uns et les autres proposaient et, surtout, ce qui n'existait pas. Au bout de deux ans et un investissement de 30.000 euros sur fonds propres, vient de naître TopiTopa (www.topitopa.com), une entreprise totalement indépendante de Crossfield. Il s'agit d'une plateforme digitale simple d'utilisation qui offre aux entreprises un accès à des candidats motivés. "Avec TopiTopa, l'idée est de faire un travail de proximité, confie Dave Castelain. Ce travail, nous le destinons plutôt à des PME qui n'ont pas forcément beaucoup de moyens, tant humains que financiers, pour recruter. De nos jours et c'est une leçon de la pandémie, les gens n'ont plus envie de faire des kilomètres pour aller travailler et privilégient la qualité de vie. C'est quelque part la chance des PME qui n'ont pas forcément une grande visibilité. Chez nous, ils peuvent avoir accès à des candidats proches de chez elles." Pour bien comprendre, TopiTopa n'est pas un jobboard mais une espèce de supermarché avec de bons candidats. Ces derniers doivent répondre à un questionnaire très précis. "Nous n'acceptons que des candidats qui sont ouverts au marché et qui cherchent activement, poursuit Laurent Lossignol. Nous allons d'ailleurs évaluer leur situation régulièrement. Par rapport aux autres plateformes du même genre, l'inscription chez nous se fait sur base d'un questionnaire fouillé. Certaines questions portent entre autres sur le salaire actuel et le salaire désiré. Nous leur demandons aussi d'expliquer les échecs et les succès de leur carrière, les raisons de leur désir de changer d'air, etc. Et aussi, par exemple, s'ils souhaitent changer d'orientation ou de secteur." Quant aux entreprises, elles ont accès à une panoplie de services (accès illimité aux profils et aux sections, assistance 24/7, etc.) pour un coût modeste: 199,90 euros par mois, 499,90 pour trois mois ou 1.999,90 par an (avec logo présent sur le site). Sur base de critères précis, elles peuvent ainsi entrer en contact avec des candidats qui, sur écran, leur correspondent. Elles sont aussi averties, en fonction de leur recherche, si de nouveaux candidats ad hoc se sont inscrits sur la plateforme. Ah, au fait, TopiTopa est une contraction de Top Industries, Top Actors...