63 % des employeurs sondés par l'union flamande des classes moyennes ont indiqué que l'absentéisme dans leur entreprise est inférieur à la moyenne de 12 jours par an. L'absentéisme est en revanche plus élevé dans seulement 10 % des PME sondées.

Le sondage révèle également que l'absentéisme est un sujet tabou dans la moitié des PME. A peine 33 % des employeurs questionnés estiment qu'une politique de prévention porte ses fruits. Les mesures de prévention au sein des PME peuvent être un examen médical (73 %), une attention portée à l'ergonomie (51 %), des formations adaptées (40 %) ou une incitation à faire du sport (19 %).

Lorsqu'une PME est confrontée à des absences, celles-ci sont surtout réglées par une répartition du travail entre collègues (73 %). Près de sept PME sur dix ne font pas rapidement appel à un médecin conseil : selon l'Unizo, c'est en effet trop onéreux et administrativement trop lourd.

Trends.be, avec Belga

63 % des employeurs sondés par l'union flamande des classes moyennes ont indiqué que l'absentéisme dans leur entreprise est inférieur à la moyenne de 12 jours par an. L'absentéisme est en revanche plus élevé dans seulement 10 % des PME sondées.Le sondage révèle également que l'absentéisme est un sujet tabou dans la moitié des PME. A peine 33 % des employeurs questionnés estiment qu'une politique de prévention porte ses fruits. Les mesures de prévention au sein des PME peuvent être un examen médical (73 %), une attention portée à l'ergonomie (51 %), des formations adaptées (40 %) ou une incitation à faire du sport (19 %).Lorsqu'une PME est confrontée à des absences, celles-ci sont surtout réglées par une répartition du travail entre collègues (73 %). Près de sept PME sur dix ne font pas rapidement appel à un médecin conseil : selon l'Unizo, c'est en effet trop onéreux et administrativement trop lourd.Trends.be, avec Belga