Une gestion centralisée du cash est devenue pour beaucoup d'entreprises une réelle préoccupation : 42 % jugent cela très important et presque 30 % l'estiment important. A peine 6,5 % d'entre elles ne s'en occupent pas.

D'un autre côté, 55 % ont déjà centralisé leur trésorerie où sont en train de le faire. Et 11 % mettent le sujet à l'ordre du jour pour l'année en cours. Il s'agit surtout d'entreprises de moyenne et grande taille, lesquelles sont clairement en avance sur les autres à ce propos. Ainsi, plus de 60 % des grandes entreprises interrogées appliquent un système de centralisation des fonds. Sans doute parce qu'elles sont actives dans plusieurs pays. A contrario, moins d'un quart des petites entreprises ont recours à un tel système. Tout simplement parce que la majorité d'entre elles disent ne pas en avoir besoin.

Sébastien Buron et Patrick Claerhout

Une gestion centralisée du cash est devenue pour beaucoup d'entreprises une réelle préoccupation : 42 % jugent cela très important et presque 30 % l'estiment important. A peine 6,5 % d'entre elles ne s'en occupent pas.D'un autre côté, 55 % ont déjà centralisé leur trésorerie où sont en train de le faire. Et 11 % mettent le sujet à l'ordre du jour pour l'année en cours. Il s'agit surtout d'entreprises de moyenne et grande taille, lesquelles sont clairement en avance sur les autres à ce propos. Ainsi, plus de 60 % des grandes entreprises interrogées appliquent un système de centralisation des fonds. Sans doute parce qu'elles sont actives dans plusieurs pays. A contrario, moins d'un quart des petites entreprises ont recours à un tel système. Tout simplement parce que la majorité d'entre elles disent ne pas en avoir besoin. Sébastien Buron et Patrick Claerhout