L'aventure Bazoef, c'est celle d'une famille ordinaire qui décide d'accueillir un chien. Fin 2020, Thelma, une jeune teckel, rejoint le clan d'Anne- Françoise Beguin et Hubert Thienpont. "Rapidement, nous nous sommes demandé comment lui apporter une alimentation de qualité, bonne pour sa santé mais aussi pour la planète, explique Anne- Françoise. Nous-mêmes sommes végétariens et attentifs à la qualité et la durabilité de nos achats, cela nous semblait donc important. Mais décrypter les étiquettes des croquettes pour chien n'est pas une mince affaire! L'idée de créer nous-mêmes nos croquettes et d'en faire notre nouveau projet professionnel s'est ainsi imposée assez...

L'aventure Bazoef, c'est celle d'une famille ordinaire qui décide d'accueillir un chien. Fin 2020, Thelma, une jeune teckel, rejoint le clan d'Anne- Françoise Beguin et Hubert Thienpont. "Rapidement, nous nous sommes demandé comment lui apporter une alimentation de qualité, bonne pour sa santé mais aussi pour la planète, explique Anne- Françoise. Nous-mêmes sommes végétariens et attentifs à la qualité et la durabilité de nos achats, cela nous semblait donc important. Mais décrypter les étiquettes des croquettes pour chien n'est pas une mince affaire! L'idée de créer nous-mêmes nos croquettes et d'en faire notre nouveau projet professionnel s'est ainsi imposée assez rapidement." Ingénieur de gestion, Hubert se charge des aspects financiers et administratifs de Bazoef. Anne-Françoise, de son côté, a la fibre commerciale et beaucoup d'expérience en gestion de projet. La première étape fut l'étude de marché. A l'époque, si des croquettes pour animaux à base d'insectes voient bien le jour à l'étranger, rien n'existe encore en Belgique. Anne- Françoise et Hubert décident donc de foncer! "Nous nous sommes entourés d'experts afin d'élaborer une recette bonne pour la santé des chiens, goûteuse et respectueuse de l'environnement", précisent-ils. Avec une très haute valeur nutritive et un impact environnemental 18 fois moins élevé que celui du boeuf, les larves d'insectes rencontraient l'ensemble des valeurs de la marque. Et tout cela en gardant un goût qui plaît au chien. Bazoef, cela veut d'ailleurs dire un goulu, un goinfre, un gourmand. Dans cette optique de durabilité, le couple choisit de faire fabriquer son produit en Belgique, à Gand plus précisément. Durant l'été 2021, l'usine sort les 10 premières tonnes de croquettes Bazoef et les conditionne dans des sacs entièrement recyclables. A la rentrée, les croquettes débarquent sur le marché. Un sachet de 2 kg coûte 18 euros, soit le même ordre de prix que celui des croquettes de qualité similaire à base de viande. "En vrac, afin de soutenir la transition écologique, notre prix est légèrement inférieur", indique la commerciale. Bazoef travaille en B to B et en B to C. Une partie importante de la clientèle est constituée de revendeurs tels que des animaleries, des magasins bios, des coopératives, des vétérinaires, etc. Les croquettes, vendues en sachet ou en vrac, sont actuellement disponibles dans près de 30 points de vente. Elle peuvent aussi être achetées via le webshop de la marque. En moins de trois mois, plus de 2 tonnes de croquettes ont déjà été vendues. L'objectif à court terme? Ecouler 26 tonnes en 2022. Pour lancer Bazoef Petfood, Anne-Françoise Beguin et Hubert Thienpont ont investi 50.000 euros en fonds propres. La majeure partie de cette somme a servi à la fabrication des 10 premières tonnes de croquettes, la création du site web, de la boutique en ligne et du packaging. "Cette année, nous avons prévu d'investir essentiellement dans le marketing et la communication afin d'augmenter notre notoriété et notre visibilité, expliquent les deux entrepreneurs. Nous voulons démontrer qu'il y a réellement un marché pour notre produit afin d'asseoir la confiance des banques et de pouvoir nous développer grâce à de nouveaux financements."