Le " tremblement de terre " annoncé à l'époque par le ministre wallon des Médias Jean-Claude Marcourt s'est bel et bien produit. Mais sur l'échelle de Richter en version commerciale, l'arrivée de TF1 sur le marché publicitaire belge a été ressentie - jusqu'à présent - comme une secousse de magnitude 4 (dommages légers), et non comme un véritable séisme de magnitude 8 avec des dégâts majeurs à la clé.
...