A Charleroi, plusieurs retards étaient enregistrés sur des vols mais ils excédaient rarement les 60 minutes, a indiqué un porte-parole de l'aéroport carolo, précisant qu'il n'était pas possible de déterminer si ces retards étaient dûs à des problèmes opérationnels ou directement à l'action menée chez Skeyes.

Le trafic était également perturbé au Brussels Airport où des retards étaient enregistrés depuis lundi matin tant pour les départs que pour les arrivées. Un vol a été annulé, selon une porte-parole.

A l'aéroport de Liège, le trafic, essentiellement cargo, se déroulait normalement.

Skeyes a confirmé que des membres du personnel étaient en grève. Le climat social est tendu depuis plusieurs semaines dans l'entreprise assurant la gestion du trafic aérien en Belgique, notamment à propos de l'organisation du travail et de la pression accrue que subissent les travailleurs.

Des actions avaient déjà été menées la semaine dernière, avec des conséquences pour le trafic fret principalement.

La direction a tenté de sortir de l'impasse la semaine dernière, en concluant un accord avec le syndicat socialiste (ACOD/CGSP) en comité paritaire. Mais l'ACV/CSC Transcom estime que ce n'est pas un bon compromis et continue à manifester son mécontentement.