Dans son plan triennal, Telenet entend maintenir "un niveau attrayant et soutenable de rémunération de l'actionnariat dans le futur". Concrètement, l'entreprise vise à distribuer aux actionnaires entre 50% et 70% de ses flux de trésorerie disponibles ajustés de l'année précédente via les dividendes (annuels ou autres).

Ces rémunérations de l'actionnariat valent dans un scénario impliquant "l'absence d'acquisitions majeures et/ou de changements significatifs au niveau de l'activité ou du cadre régulatoire de Telenet".

Jusqu'il y a peu, l'opérateur disait ne pas vouloir verser de dividende parce qu'elle souhaitait donner la priorité à d'éventuelles acquisitions. Telenet souhaite par ailleurs améliorer encore l'expérience client en simplifiant la manière - toujours plus numérique - dont les clients interagissent avec lui.

Ces initiatives, alliées à une simplification drastique de l'infrastructure IT de Telenet ainsi qu'à une simplification du modèle opérationnel, devraient générer, d'ici 2021, des économies substantielles allant jusque 15% dans l'IT et les services aux clients résidentiels. Ces réductions de coûts seront en partie réinvesties pour accélérer la croissance en 2020 et 2021.