Le manque à gagner au niveau du chiffre d'affaires en raison de la politique zéro-Covid en Chine, puis du l'explosion du nombre de cas après la levée des mesures s'est élevé "à plus de 700 millions de francs suisses", indique le groupe dans un communiqué. Le quatrième trimestre a été "particulièrement affecté", "dans un premier temps, par les confinements", puis après la levée des mesures, "par la vague massive de malades liés au Covid", entrainant une baisse de ses ventes de plus de 30%.

Sur le mois de décembre seul, l'impact s'est même chiffré à "environ 50%", détaille l'horloger suisse, qui constate cependant une reprise en janvier.

Pour l'exercice 2022, le groupe connu pour ses montres en plastique multicolores mais également propriétaire de nombreuses marques de montres, dont Tissot, Longines et Omega, a fait état d'une hausse de 6,3% de son bénéfice net, à 823 millions de francs suisses (820 millions d'euros).

Son chiffre d'affaires s'est de son côté accru de 2,5% par rapport à l'année précédente, à près de 7,5 milliards de francs, et de 4,6% en monnaies locales. Ses ventes en 2022 ont notamment été soutenues par le succès de la MoonSwatch, un modèle issu d'une collaboration avec sa marque de luxe Omega.

Son lancement avait donné lieu à d'importantes files d'attente devant ses boutiques lors de son lancement fin mars ainsi qu'à une intense spéculation sur les sites de revente et d'enchères.

Le manque à gagner au niveau du chiffre d'affaires en raison de la politique zéro-Covid en Chine, puis du l'explosion du nombre de cas après la levée des mesures s'est élevé "à plus de 700 millions de francs suisses", indique le groupe dans un communiqué. Le quatrième trimestre a été "particulièrement affecté", "dans un premier temps, par les confinements", puis après la levée des mesures, "par la vague massive de malades liés au Covid", entrainant une baisse de ses ventes de plus de 30%. Sur le mois de décembre seul, l'impact s'est même chiffré à "environ 50%", détaille l'horloger suisse, qui constate cependant une reprise en janvier. Pour l'exercice 2022, le groupe connu pour ses montres en plastique multicolores mais également propriétaire de nombreuses marques de montres, dont Tissot, Longines et Omega, a fait état d'une hausse de 6,3% de son bénéfice net, à 823 millions de francs suisses (820 millions d'euros). Son chiffre d'affaires s'est de son côté accru de 2,5% par rapport à l'année précédente, à près de 7,5 milliards de francs, et de 4,6% en monnaies locales. Ses ventes en 2022 ont notamment été soutenues par le succès de la MoonSwatch, un modèle issu d'une collaboration avec sa marque de luxe Omega. Son lancement avait donné lieu à d'importantes files d'attente devant ses boutiques lors de son lancement fin mars ainsi qu'à une intense spéculation sur les sites de revente et d'enchères.