La direction de Test-Achats a confirmé avoir annoncé ce jeudi, au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire, sa volonté de mettre en place un plan de restructuration "assorti d'une réduction de coûts".

Cette réduction de coûts passera par une rationalisation de certains postes de fonctionnement mais aussi par un certain nombre de licenciements "dont les contours et l'ampleur doivent encore être déterminés dans les prochaines semaines dans le cadre de la concertation avec les représentants des travailleurs", précise la direction.

Test-Achats explique devoir faire face "à des défis de taille" que sont "une grande volatilité de ses membres, la nécessité d'un renouvellement de son membership, un tassement de ses résultats financiers, de nouveaux investissements dans la digitalisation et de nouveaux projets numériques..."

Autant de défis qui contraignent l'association de consommateurs à adopter une nouvelle stratégie et à moderniser son modèle de fonctionnement.

Si la direction n'avance pas de nombre de réductions d'emploi, le syndicat chrétien estime que 32 emplois sont menacés même si le syndicat espère faire baisser ce nombre. "Le personnel a le sentiment qu'il fait les frais de mauvais investissements réalisés par le management dans le passé", explique Tijs Hostyn, du syndicat LBC. "Ces investissements n'ont pas mené à l'augmentation espérée du nombre de membres, mais les coûts, eux, ont augmenté."

Test-Achats emploie 410 personnes.

La direction de Test-Achats a confirmé avoir annoncé ce jeudi, au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire, sa volonté de mettre en place un plan de restructuration "assorti d'une réduction de coûts".Cette réduction de coûts passera par une rationalisation de certains postes de fonctionnement mais aussi par un certain nombre de licenciements "dont les contours et l'ampleur doivent encore être déterminés dans les prochaines semaines dans le cadre de la concertation avec les représentants des travailleurs", précise la direction. Test-Achats explique devoir faire face "à des défis de taille" que sont "une grande volatilité de ses membres, la nécessité d'un renouvellement de son membership, un tassement de ses résultats financiers, de nouveaux investissements dans la digitalisation et de nouveaux projets numériques..." Autant de défis qui contraignent l'association de consommateurs à adopter une nouvelle stratégie et à moderniser son modèle de fonctionnement. Si la direction n'avance pas de nombre de réductions d'emploi, le syndicat chrétien estime que 32 emplois sont menacés même si le syndicat espère faire baisser ce nombre. "Le personnel a le sentiment qu'il fait les frais de mauvais investissements réalisés par le management dans le passé", explique Tijs Hostyn, du syndicat LBC. "Ces investissements n'ont pas mené à l'augmentation espérée du nombre de membres, mais les coûts, eux, ont augmenté." Test-Achats emploie 410 personnes.